Inventer et partager les standards de demain

 

Thales travaille avec les autorités, les ONG et les associations professionnelles à l’élaboration des standards de demain en matière de responsabilité d’entreprise. Une façon de défendre notre point de vue, tout en œuvrant pour l’intérêt commun.

L’entreprise, acteur incontournable dans l’élaboration des standards

Qui mieux qu’une entreprise connaît les contraintes réelles qui pèsent sur son activité ? Forts de cette conviction, nous participons activement aux principales initiatives d’élaboration des règles et standards en matière d’éthique et de responsabilité d’entreprise. Nous établissons un dialogue ouvert et intelligent avec les pouvoirs publics, nos concurrents et nos concitoyens. L’objectif ? Identifier et diffuser les comportements les plus intègres et les plus efficaces.

Expert sans frontières

L’engagement de Thales ne s’arrête pas aux portes de ses secteurs d’activité. Nous veillons à ce que l’ensemble des entreprises profitent de notre expertise. Nous avons ainsi pris une part active à l’élaboration du Guide des bonnes pratiques de l’OCDE. Autre exemple : notre participation au B20 (Business 20), forum de rencontre des grands groupes internationaux et des représentants des 20 pays les plus puissants.

Pour une Europe des bonnes pratiques

Illustration de notre engagement : la lutte contre la corruption. En 2003, nous avons lancé avec d’autres entreprises de l’aéronautique et de la défense un 1er travail de réflexion. Il s’est poursuivi avec la société civile, notamment l’ONG Transparency International. La concrétisation a eu lieu en 2007, lorsque nous avons pris part, au sein de l’ASD*, à l’élaboration des Common Industry Standards (CIS). Adoptés par plus de 400 entreprises européennes, les CIS généralisent notre ambition de « tolérance zéro » en matière de corruption.

Objectif : une diffusion internationale

Nous ne nous arrêtons pas en si bon chemin. À travers notre adhésion aux grandes organisations internationales (Nations Unies, OCDE, etc.), nous veillons à diffuser les bonnes pratiques contre la corruption à l’échelle de la planète. La raison ? Les entreprises européennes sont gravement handicapées face à leurs concurrents internationaux, qui ne s’imposent pas toujours les mêmes standards lorsqu’il s’agit de remporter un contrat.

Nous avons donc dirigé en 2009 l’élaboration des Global Principles of Business Ethics, fruits d’un travail collectif entre l’ASD et l’AIA**. Ils fixent des engagements élevés, pour tous les industriels européens et américains de l’aéronautique et de la défense. L’International Forum on Business Ethical Conduct (IFBEC), auquel Thales participe activement, a pour mission de diffuser ces nouveaux standards dans le reste du monde.

De nombreuses zones de progrès

La corruption n’est pas notre seul défi. Une amélioration des standards est nécessaire dans de nombreux domaines. Nous avons ainsi plaidé pour une globalisation du contrôle lors des négociations qui ont débouché sur le Traité sur le Commerce des Armes de l’ONU, adopté en avril 2013 (entrée en vigueur au 24 décembre 2014).

Autre exemple : notre participation à l’élaboration de la Charte PME Innovantes, qui encourage les grands groupes à aider les petites et moyennes structures dans leurs projets d’innovation. De la prévention de la corruption aux relations avec les fournisseurs, notre objectif reste donc le même : inventer les meilleures pratiques, et les diffuser !

* Aerospace and Defence Industries Association of Europe
** Aerospace Industries Association of America
 


 

Contact
Direction Ethique et Responsabilité d'Entreprise
+33 (0)1 57 77 80 00