Aller au contenu principal
Une entreprise socialement engagée

Offrir un environnement de travail sain et de qualité

Depuis de nombreuses années, Thales s’engage pour offrir à l’ensemble de ses collaborateurs un environnement de travail sûr et sain, dans lequel chacun bénéficie de la confiance et du support des équipes managériales mais également des moyens lui permettant de mener à bien ses missions et de concilier vie professionnelle et vie personnelle.


Un environnement de travail de qualité

Parce que le bien-être des employés est un facteur clé pour optimiser les performances à long terme, attirer et retenir les talents, Thales fait en sorte d’améliorer en permanence la qualité de l’environnement de travail.

Offrir des conditions de travail de qualité

Un temps de travail qui permet de concilier vie professionnelle et vie privée.

Chaque pays au sein de Thales adapte son temps de travail selon la législation, les règlementations et les accords applicables. Fin 2019, 94% des collaborateurs étaient employés à temps plein, les contrats de travail à temps partiel répondant, pour l’essentiel, à un choix des collaborateurs.

Fin 2020, 94% des collaborateurs travaillaient à temps plein.

Thales poursuit les actions engagées en matière de promotion de la parentalité et d’équilibre des temps de vie.

444 enfants d’employés en France fréquentent des crèches financées et créées par Thales (ainsi que d’autres entreprises partenaires). 

En France, le Groupe propose également une solution de garde d’enfants d’urgence, en cas d’indisponibilité au sein des structures de garde habituelles.

Thales promeut également l’utilisation appropriée des outils numériques et le droit à la déconnexion, qui est un facteur essentiel de la qualité de vie au travail des collaborateurs, et de leur équilibre vie professionnelle – vie personnelle. 

Par exemple, Thales LAS France, a fait intervenir sur ses sites l’agence de conseil et d’études en sciences cognitives Cog’x pour sensibiliser ses collaborateurs à la déconnexion, par une approche prenant en compte le fonctionnement du cerveau.

Mesures prises pour améliorer la qualité de l’environnement de travail

Les différentes entités du Groupe en France continuent le déploiement des actions prévues au sein des accords collectifs relatifs à la qualité de vie et au bien - être au travail et au télétravail, initiées en 2018.
Les semaines « Qualité de Vie au Travail », les groupes d’expression collective, les formations et sensibilisations en matière de droit à la déconnexion sont autant d’initiatives mises en œuvre au sein de l’ensemble des entités du Groupe en France chaque année.
 

.

L'initiative du Smart Working

Déjà initiée dans plusieurs pays au cours des dernières années, une démarche de Smart Working a été engagée en 2020 dans l’ensemble du Groupe. Cette démarche doit permettre, d’une part, d’améliorer le bien-être des collaborateurs et, d’autre part, d’accroître la performance collective des équipes, à travers notamment un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle et la mise à disposition d’un environnement de travail et d’outils permettant la réalisation de l’activité dans des conditions optimales.

 « Améliorer le bien-être des collaborateurs grâce à un meilleur équilibre vie professionnelle – vie personnelle »

Cette démarche de Smart Working vise à permettre aux équipes d’adapter leur organisation à leur situation particulière et nécessite, de ce fait, la réalisation d’un diagnostic sur les modes de management, les interactions au sein de l’équipe, l’environnement de travail et les outils de travail nécessaires. À l’issue de cette réflexion collective, l’équipe rédige une charte et se dote des moyens pour mettre en œuvre cette nouvelle organisation.

Je travaille pour Thales depuis plus de 12 ans et j'ai eu l'occasion de progresser et de faire évoluer ma carrière au sein de l'entreprise.  Je sais que Thales cherche à progresser en permanence et, pour ce faire, a introduit le Smart Working.  Je travaille avec mon manager afin de continuer à faire progresser ma carrière et j'aspire à devenir un modèle féminin au sein de l'équipe

Tanya Roberts

Consultante en cybersécurité

Un dialogue constructif et dynamique

Thales prône la coopération avec ses salariés et leurs représentants, et leur fournit une information de qualité notamment en soutenant et en encourageant le dialogue social. Cette coopération participe à l’élaboration d’un cadre de travail de qualité pour l’ensemble des collaborateurs du Groupe.

Des forums spécifiques pour le dialogue social

De longue date, Thales prône la coopération avec les partenaires sociaux sur l’ensemble des sujets d’intérêt commun. 

En 2020, le dialogue social visait notamment à accompagner les conséquences de la crise pour les collaborateurs et l’organisation des activités.

  • Le Comité d'Entreprise Européen, composé de 39 membres issus de 13 pays européens, s'est réuni à trois reprises pour évoquer les perspectives économiques et financières du Groupe, les actualités des Activités Mondiales, l’impact de la crise sanitaire et du Brexit et l’intégration de Gemalto.

    L’accord sur le Comité d’Entreprise Européen prévoit également l’organisation de réunions d’échanges et d’information au niveau de chaque Activité Mondiale afin de permettre aux membres du comité appartenant à ces entités d’échanger sur les perspectives stratégiques et sociales transnationales. Lors de la réunion du Bureau, les travaux de ces commissions ont été restitués. 

Dialogue social dynamique, télétravail et covid-19

Au mois de juin 2020, à la suite du premier confinement en France, les modalités d’une plus large reprise de l’activité et de l’accompagnement des collaborateurs faisant face à des situations particulières ont été arrêtées dans le cadre d’un nouvel accord Groupe.

En raison de la situation sanitaire et de l'initiative "Smart Working", les partenaires sociaux ont également renégocié les dispositions contractuelles en vigueur au sein du Groupe en matière de télétravail.

Le recours au télétravail, expérimenté depuis 2013 puis pérennisé en 2015 et reconduit en 2018, s’est progressivement amplifié au sein du Groupe. Fortes de cette expérience du recours au télétravail et des enseignements tirés de son utilisation massive dans le cadre de la crise sanitaire, la direction du Groupe et les organisations syndicales représentatives ont signé un nouvel accord le 17 décembre 2020 avec pour objectif de : 

  • simplifier et élargir le recours à ce mode d’organisation à titre habituel et régulier, pour toutes les activités susceptibles d’être exercées, en tout ou partie, à distance, et pour tous les salariés (CDI, CDD, alternants et CIFRE), sans condition d’ancienneté ; 
  • mieux anticiper de nouvelles situations exceptionnelles dans le futur ;
  • renforcer les moyens mis à disposition des télétravailleurs.

 Le dialogue social dynamique en France a notamment abouti, en 2020, à la signature des accords collectifs du Groupe suivants : 

  • Accord Handicap, signé le 17 novembre 2020 ; 
  • Accord relatif au dispositif spécifique d’activité partielle de longue durée, signé le 13 novembre 2020.

Par ailleurs, 30 accords collectifs d’entreprises et d’établissements ont été signés dans les différentes entités françaises du Groupe en 2020. Fin 2020, 77% des collaborateurs du Groupe dans le monde étaient couverts par des conventions collectives.

 

500

managers ont suivi la formation « Le manager, acteur clé de la Qualité de Vie au Travail » proposé par Talent & Culture International Learning

94%

des collaborateurs à temps plein

444

enfants d’employés en France fréquentent des crèches financées et créées par Thales (ainsi que d’autres entreprises partenaires)

77%

des collaborateurs du Groupe dans le monde étaient couverts par des conventions collectives à la fin de 2020


Assurer un environnement de travail sain et sécurisé

Conformément à sa raison d’être de construire un avenir confiant, à sa politique de responsabilité sociale d'entreprise et à son engagement dans le Pacte Mondial des Nations Unies, Thales réaffirme son engagement en faveur de la santé et de la sécurité de ses employés et de l'exercice de ses activités dans le respect de l'environnement, dans le cadre d'une politique proactive ambitieuse basée sur l'amélioration continue. 

Trois objectifs majeurs

  • assurer un cadre de travail sûr, sain et de bien-être aux femmes et aux hommes de l’entreprise, ainsi qu’aux personnels intervenant sur ses sites et sur les chantiers extérieurs sous sa responsabilité ;
  • préserver l’environnement en limitant les impacts de ses activités (notamment énergie, climat, mobilité, ressources naturelles, biodiversité), en prévenant les risques de pollution et en renforçant la résilience au changement climatique ;
  • concevoir, acheter, produire et délivrer des solutions, produits et services éco conçus intégrant les exigences en matière de protection de la santé, de la sécurité et de l’environnement.

Concrètement, Thales met en oeuvre à cet effet une dynamique visant à :

  • communiquer et promouvoir en permanence une culture de la santé, de la sécurité et de l’environnement et sensibiliser régulièrement ses salariés et ses parties prenantes,
  • identifier les enjeux actuels et anticiper ceux du futur,
  • caractériser, prévenir et maîtriser les impacts et risques d’atteinte à la santé, la sécurité et à l’environnement, en adaptant ses pratiques à la nature de ses activités,
  • cultiver un esprit d’innovation responsable nourri par l’engagement de ses collaborateurs, ses technologies, son ingénierie au service de la protection de l’environnement et de l’adaptation au changement climatique,
  • participer aux efforts entrepris au travers de programmes nationaux et internationaux pour améliorer la compréhension et la préservation de l’environnement,
  • Intégrer sa démarche dans sa chaîne d’approvisionnement,
  • Evaluer, contrôler et s’améliorer, via les processus et les audits.
1,66

Taux de fréquence des accidents du travail dans le monde en 2020

0,056

Taux de gravité des accidents du travail dans le monde en 2020 (0,058 avec les sous-traitants)

Pour les employés éligibles à une rémunération variable, 10% de la rémunération est liée à des objectifs RSE correspondant aux engagements du Groupe, dont la performance en matière de sécurité représente 2,5%.

Maintenir les compétences et la sensibilisation aux risques.

Des programmes de sensibilisation et de communication, définis et diffusés localement permettent également de maintenir le niveau d’appropriation et la sensibilité aux risques de tous les collaborateurs. Le Groupe publie trimestriellement une newsletter HSE et organise chaque année une campagne de sensibilisation Groupe.

Les quatre dernières campagnes ont porté sur : 

  • les bonnes pratiques en matière de risque de chute de plain‑pied (2015), 
  • les risques de manutentions (2016),
  • le risque routier (2017),
  • les bons comportements managériaux pour intégrer l’hygiène, la santé‑sécurité et l’environnement dans les pratiques de terrain (2019).

Campagne mondiale “HSE 4 US”

 

En octobre 2020, le groupe a lancé une campagne mondiale sur les quatre règles de base en matière de santé, de sécurité et d'environnement.

Mettre en place et maintenir des formations sur la santé et la sécurité au travail

La connaissance des risques opérationnels et des moyens de prévention associés est essentielle pour maintenir le bon niveau de vigilance des managers et collaborateurs, mais aussi leur conscience des risques, des mesures de maîtrise et leur appropriation des bons comportements à adopter. 

L’organisation Ressources Humaines et HSE de Thales déploie et maintient les formations à la santé sécurité au travail sur le périmètre du Groupe.

Des besoins spécifiques sont identifiés sur les sites et chantiers et viennent compléter les programmes définis au niveau Groupe. Le maintien des compétences en matière de santé sécurité dans le Groupe, avec le support de modules de formation dédiés, est assuré par les formateurs internes, les managers HSE ou des organismes externes spécialisés.

Modules de formation en ligne

Des modules de formation en ligne sont accessibles à tous via le Thales Learning Hub. Ces formations concernent : 

  • Des formations générales sur la sécurité au travail,
  • Des formations spécifiques sur les risques rencontrés,
  • Des formations aux outils,
  • Des formations de management et de bonnes pratiques de sécurité.

Programme de formation spécifique 

Pour améliorer l’accompagnement des managers et collaborateurs sur les sujets HSE, le Groupe a défini en 2019 un programme de formation spécifique pour les coordinateurs HSE, visant à développer leurs compétences d’animateur opérationnel, avec une attention particulière sur le support aux managers de proximité.

D’autre part, des formations « culture HSE » définissant le modèle de leadership ont été développées à destination des comités de direction de sites/pays/Activités Mondiales. Le déploiement a été réalisé dans certaines unités en France, en Australie ou en Allemagne. Fort de ces expériences, une « Masterclass HSE » a été définie avec un consultant expert en culture HSE.

Gestion des risques et maîtrise opérationnelle

Thales a intégré la maîtrise des risques liés à la sécurité au travail dans son référentiel de management Groupe, accessible à tous les collaborateurs, dans toutes les entités à travers le monde.

Le processus HSE impose la mise en œuvre d’un système de management de la sécurité sur l’ensemble des sites afin d’assurer l’évitement, la maîtrise et la limitation des risques des activités opérationnelles exercées, en respectant les principes généraux de prévention.

Intégré dans les différents processus régissant les activités du Groupe, il définit les bonnes pratiques, les guides méthodologiques et précise les règles à respecter à tous les niveaux de l’organisation. Il décline également les procédures de gestion des risques et d’alerte en cas d’accident.

Des analyses de risques sont réalisées sur tous les sites du Groupe. Elles sont régulièrement mises à jour en fonction des activités exercées, des évolutions scientifiques et techniques ainsi que des nouveaux enjeux. Ces analyses permettent aux directions opérationnelles, avec le support des experts HSE, de :

  • vérifier la conformité des activités exercées, des produits utilisés ou mis sur le marché, et s’assurer du maintien en conformité des installations,
  • s’assurer que les salariés ne sont pas exposés à des risques spécifiques, sinon de les réduire et de les maîtriser,
  • veiller à la disponibilité des moyens de protection collectifs et individuels concernant les risques résiduels, ne pouvant être évités,
  • contrôler que les activités ne sont pas susceptibles de porter atteinte à l’homme et/ou à l’environnement via des accidents technologiques,
  • analyser et anticiper l’impact des nouvelles réglementations,
  • maintenir l’appropriation des instructions et procédures par les collaborateurs et partenaires externes, y compris par l’organisation d’exercices de scénario d’urgence,
  • intégrer les aspects hygiène, santé‑sécurité au management sur le terrain.

Les évaluations de risques et les analyses des exigences légales et obligations de conformité s’appuient sur une veille réglementaire active et sont formalisées sur tous les sites du Groupe, ainsi que sur les chantiers extérieurs.

Par ailleurs, le déploiement de la culture lean intègre les aspects HSE aux pratiques opérationnelles : animation d’équipes, visites d’atelier et actions d’amélioration. Parallèlement, les experts HSE du Groupe accompagnent l’application des standards HSE sur les sites et chantiers, et apportent leur support aux équipes pour assurer cohérence et suivi sur le terrain, en s’appuyant sur la norme de management ISO 45001.

84%

des collaborateurs travaillent sur un site certifié ISO 14001 (management environnemental)

77%

des employés travaillent sur un site certifié ISO 45001 (management de la santé et sécurité au travail)

Efforts coordonnés pour la santé des employés

En France, Thales s'est engagé à offrir à ses employés un lieu de travail sûr et sain en prenant des mesures pour améliorer le bien-être au travail et en développant une politique rigoureuse de prévention des risques professionnels. Dans le cadre de cette politique de prévention, les Départements Santé sont directement rattachés à la Direction des Ressources Humaines. En France, un Département de Santé au Travail unique a été créé en 2017, dirigé par le DRH France, et employant 25 médecins et 67 infirmiers.

Les Départements Santé travaillent en étroite collaboration avec le département HSE, la Direction des Ressources Humaines et les responsables de site pour mettre en œuvre une politique cohérente de prévention des risques. Ils permettent :

  • l’évaluation des risques pour la santé au travail,
  • la formation, l’information et la sensibilisation aux risques de santé au travail,
  • les enquêtes sur les accidents du travail et les maladies professionnelles,
  • la connaissance de la toxicité des substances et des mesures de gestion des risques associées.

La finalité du service de santé au travail ?

Prévenir toute détérioration de la santé des employés de Thales causée par leurs conditions de travail.

 

Comment y parvient-il ?

  • Il dirige les efforts en matière de santé au travail afin de protéger la santé physique et mentale des employés au cours de leur carrière. 
  • Il conseille les employeurs, les salariés et leurs représentants sur les précautions et les mesures qu'ils doivent prendre pour prévenir ou réduire les risques professionnels, éviter la consommation d'alcool et de drogues sur le lieu de travail, prévenir le harcèlement, prévenir ou réduire les conditions de travail difficiles et l'exclusion professionnelle, et contribuer au maintien des salariés au travail. 
  • Il surveille l'état de santé des salariés en matière de santé au travail et leurs conditions de travail.
  • Il contribue à la surveillance et à la traçabilité des cas d'exposition professionnelle, et surveille les risques sanitaires.

Covid-19 : soutien aux employés pendant la crise sanitaire

Gestion des risques et contrôle opérationnel

Thales a activé son dispositif de gestion de crise dès le mois de janvier 2020. Ainsi le Groupe a accompagné ses sites en Asie dans la gestion de la crise sanitaire par l’élaboration des premières mesures de sécurité sanitaire, des nouvelles organisations du travail (roulement par équipes puis télétravail), la mise à disposition d’équipements de protection individuels (masques, blouses…) et de consignes en matière de déplacement des voyageurs.

La Cellule de Crise Centrale (CCC) dédiée a été mise en place dès le 26 février 2020. Cette cellule de crise centrale a fait le lien avec l’ensemble des cellules de crises des entités et des pays afin de coordonner les actions et définir la politique de sécurité sanitaire. 

Le soutien des Ressources Humaines et des bureaux de santé au travail

Structurées pour mieux faire face à l’évolution de la situation sanitaire, préserver la santé des salariés et organiser la continuité de l’activité, ces cellules de crise ont participé à l’élaboration des normes sanitaires et contribué à l’élaboration des communications à destination des collaborateurs.

Un ensemble de mesures de protection de la santé communes à toutes les entités du Groupe dans le monde a été défini : règles d'hygiène et de sécurité, équipements de protection individuelle et collective, comportements de protection, ventilation des espaces de travail, gestion des restaurants d'entreprise, politique de déplacement, guides pour les managers, accompagnement du retour au travail après le confinement, bonnes pratiques de télétravail, etc. 

Covid-19: Communiquer pendant la crise sanitaire 

 

Pendant la crise sanitaire, le Groupe a mis en place un atelier «Listen» pour sensibiliser les managers sur la nécessité d’adapter leur mode de management en assurant une écoute active de leurs collaborateurs.

 

Une communication régulière relative aux succès et défis relevés pendant la crise a été diffusée à destination des collaborateurs pour leur permettre, dans le cadre d’un travail à distance, de continuer à se sentir impliqué au sein de leur communauté de travail.

Adaptation des organisations de travail

Dans le cadre des accords collectifs signés en France mais plus largement au sein de l’ensemble des pays du Groupe, les entités locales ont rapidement adapté leurs organisations pour faire face à la crise sanitaire et aux restrictions imposées dans les pays.

Thales a participé aux campagnes nationales de vaccination via ses équipes de secouristes

  • Des centres de vaccination ont été mis en place à Paris-Ile de France et dans d'autres régions françaises, avec 1 ou 2 équipes médicales dans chaque centre, organisées sur place par Thales.
  • Dans la mesure du possible, Thales apporte son soutien aux équipes dans le respect des règles mises en place par les autorités sanitaires des pays. 

Documents clés