Des téléphériques plus efficients grâce aux technologies numériques

Découvrez comment une solution sécurisée de collecte, de stockage et de valorisation des données peut rendre le téléphérique plus intelligent.

 

Long de 5 km et desservant 4 stations, le « Teleferico Santo Domingo » a littéralement désenclavé la ville. 195 véhicules transportent jusqu’à 3 000 personnes par heure dans un flot continu. En une journée, chaque véhicule parcourt une distance de 324 km.

La société POMA est le leader mondial du transport par câble. Aujourd’hui ses 8 000 installations présentes dans 80 pays, vont du téléphérique aux télécabines, en passant par les funiculaires et mini-métros. Après avoir équipé les stations de ski pendant des décennies, l’entreprise a développé le transport par câble urbain et touristique.

Ce mode de transport est très avantageux, surtout dans des villes au relief accidenté et saturées par le trafic automobile. Les coûts d’implantations sont alors faibles tout comme l’impact environnemental.

Medellin, Rio de Janeiro ou encore Saint Domingue où, aux heures de pointe, des embouteillages importants se forment aux entrées des ponts qui enjambent les méandres du fleuve Ozama qu’il faut traverser à deux reprises.

La nuit, les techniciens en charge de la maintenance s’affairent au pas de course pour contrôler l’équipement, effectuer des réglages ou des remplacements de pièces usagées.

Si la sécurité n’a pas de prix, elle représente cependant un coût conséquent. POMA se digitalise et vise à toujours plus de sécurité et de disponibilité des installations, à tous les niveaux. Une maintenance moins chère et anticipée constituerait un argument commercial redoutable pour l’entreprise et un levier de croissance fort.

Collecter et valoriser les données

Jusqu’en 2017, les informations d’exploitation étaient mises à disposition des opérateurs locaux mais ces données étaient consultables uniquement dans le local technique de la gare de chaque téléphérique. Les données étaient centrées sur la caractérisation de fonctionnement de l’équipement : nombre de passagers, vitesse du câble, accélérations, puissance moteur…

Tout s’accélère lorsque POMA découvre IoTalk de Thales, une solution sécurisée de collecte, transport, stockage, visualisation et valorisation de la donnée. IoTalk met à disposition des exploitants, via des accès sécurisés, des données issues de l’ensemble de leurs parcs, depuis n’importe quel endroit dans le monde. La quantité d’informations récoltée grâce à IoTalk fait alors entrer POMA dans l’ère du big data.

La masse d’informations collectée constitue une précieuse matière première. Et pour la faire parler, POMA peut aussi s’appuyer sur l’expertise de Thales dans le domaine de l’analyse de données  (data science). En identifiant des corrélations entre certaines variables, les ingénieurs de Thales sont capables d’anticiper certaines pannes afin de réduire les coûts de maintenance des exploitants. C’est ce que l’on appelle la maintenance prédictive.

Avec IoTalk, POMA propose de nouveaux services à ses clients 

Après des tests concluants menés fin 2017 sur deux remontées mécaniques des Alpes, cinquante lignes équipées avec IoTalk ont été installées et le déploiement de nouvelles lignes va continuer de s’accélérer dans les prochaines années sur tous les continents.

La collaboration entre POMA et Thales est un succès. Dans le domaine de la R&D, les ingénieurs de POMA s’appuient  sur les compétences de Thales pour améliorer les processus de fabrication et créer des équipements mieux dimensionnés.

Le Business Model IoTalk, valorisé selon les services utilisés permet à POMA de maitriser le coût de la solution de supervision IoTalk et d'ajuster l'utilisation d'IoTalk à la valeur des services proposés aux clients.

Avec IoTalk, POMA peut proposer à ses clients des équipements intelligents, plus fiables et plus robustes. Un atout de poids pour conquérir un marché mondial en pleine croissance et où, dans le tumulte des villes modernes, beaucoup d’habitants attendent une amélioration de  leur qualité de vie.
 

Comment fonctionne la solution IoTalk ?

IoTalk propose un ensemble de services couvrant l’ensemble de la chaine de la donnée, allant de son acquisition à sa valorisation. IoTalk Cloud Services permet le stockage et la visualisation des données via des tableaux de bords. Ces données peuvent être brutes ou enrichies par des traitements basés sur des capacités de Machine Learning et d’Intelligence Artificielle. Ces services sont disponibles soit « As a Service » (hébergés dans le Cloud) ou soit « On Premise » (par achat de licence).

Les données peuvent être publiées directement sur IoTalk Cloud Services ou collectées et envoyées via IoTalk Edge Services, un boîtier unique et cybersécurisé selon les recommandations de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI). Ce boîtier, déployé en pied de machine, récolte les informations d’exploitation en communiquant avec les systèmes industriels existants. Il permet alors de réaliser directement des traitements de données afin de répondre à des exigences de réactivité. Il est également capable de jouer un rôle de passerelle et de communiquer avec des capteurs IoT.

Dans le cas des remontées mécaniques, les boitiers IoTalk Edge Services déployés sur les installations, agrègent les données de la remontée mécanique, tout en collectant, via la technologie LoRa, les données de capteurs IoT installés sur les téléskis environnants. Ils transmettent ensuite les données de façon sécurisée à IoTalk Cloud Services où sont réalisés des traitements Métier pour alimenter, non seulement les tableaux de bords fournis par IoTalk mais également des applications tierces déjà présentes dans l’écosystème de POMA.