Cloud : savez vous vraiment où se trouvent vos données ?

Sur le papier, c’est très simple : il suffit de transférer les données de l’entreprise vers le Cloud où, comme par magie, cette avalanche  d’informations numériques sera gérée efficacement, disponible facilement, le tout à faible coût, même s’il est difficile de savoir exactement où les données se trouvent.

Or, de même qu’il existe différents types de nuages météorologiques qui défilent dans le ciel en se jouant des frontières, les entreprises (et autres utilisateurs) se sont rendues compte qu’il existait de nombreuses solutions de Cloud. Et que chacune pouvait avoir de graves conséquences sur la sécurité, l’accessibilité, voire – mais oui ! – sur le coût réel de la gestion des données.

« Tirer parti des avantages du Cloud tout en évitant ses pièges, c’est comme préparer un voyage et veiller constamment à son bon déroulement », déclare Olivier Kermagoret, directeur Infogérance de systèmes d’information critiques de Thales. « Transférer ses données sur le Cloud est un acte décisif pour toute entreprise. Chez Thales, nous mettons en application notre expérience de la gestion des données sur le Cloud pour nos clients, afin que tout se passe bien pour eux du début jusqu’à la fin. Et cela depuis plus de dix ans. »

La valeur des informations a un impact sur le choix du Cloud

Olivier Kermagoret explique que le passage de la gestion par les utilisateurs de leurs propres données à celle par des tiers fait monter les enchères s’agissant de  des informations les plus confidentielles.

Le choix de l’endroit où sont stockées les informations dépend de leur valeur. Certaines données ont besoin de plus de protection que d’autres. La question vitale à se poser est : « comment faire un usage optimal du Cloud, tout en assurant la sécurité des données du client et en restant totalement libre de choisir son fournisseur de services de Cloud ? » Les clients ont besoin d’avoir un contrôle plein et entier sur l’accès à leurs données, ainsi que sur l’intégrité et la disponibilité de ces informations.

La notion de « souveraineté » est également de plus en plus importante. « La question de la souveraineté des données confidentielles est devenue un paramètre essentiel quand il s’agit de choisir des solutions de Cloud, sachant que certains pays revendiquent le droit d’accéder à toutes les données stockées à l’intérieur des frontières nationales », explique Olivier Kermagoret.

Grâce à sa propre expérience de la gestion des données dans des environnements où il n’y aucun droit à l’erreur comme la défense ou la sécurité, Thales est parfaitement à même de guider ses clients sur ces questions.

« Notre vision n’est ni rigide ni théorique. Nous proposons des approches pragmatiques, reposant sur quatre critères que chaque entreprise doit évaluer en fonction de ses objectifs [ABG1] et des risques qu’elle considère acceptables, à savoir : une mesure claire des bénéfices du business model spécifique basé sur le Cloud, les fonctionnalités offertes par le fournisseur de services de Cloud et leur application à des cas d’usage « réels », la souveraineté des données concernées et le degré de confiance dans le prestataire, qui devient souvent de facto un partenaire. »

La prise en compte de tous ces paramètres aboutit souvent à une solution « hybride » qui mêle Cloud privé et Cloud public. Elle consiste, autrement dit, à décider où placer et gérer de façon efficace et efficiente les différents ensembles de données, qu’elles soient critiques ou moins sensibles.

Pour conseiller les clients dans ce domaine, Thales s’appuie à la fois sur une décennie d’expérience du Cloud et sur son expertise en matière de technologies numériques, laquelle inclut des produits (cryptage, gestion des identités, gestion de clés…) et des services de sécurité.

« Nous sommes un guide expert et impartial, qui aide les entreprises à utiliser le Cloud à bon escient en ces temps de changements technologiques et réglementaires permanents, conclut le directeur de l’Infogérance de systèmes d’information critiques de Thales. Il y a trop de choses en jeu pour que l’on se permette de se tromper. »

>> Découvrez aussi la page "Cloud et infogérance des systèmes d'information critiques"

>> Lisez l'article "Migration vers le cloud : restons pragmatique !"

>> Téléchargez le livre blanc "HySIO Flex : le cloud de Thales, une expérience de dix ans riche d'enseignements"