Aller au contenu principal

Thales déploie un plan de sobriété et d’efficacité énergétiques

Dans le cadre de sa stratégie pour un futur bas-carbone initiée en 2019, Thales renforce sa démarche en matière de sobriété et d’efficacité énergétiques. Le Groupe vise ainsi une réduction de 10 % de sa consommation en électricité et en gaz en France d’ici 2024 comparée à 2019.

Thales est une entreprise peu énergivore comparée à d’autres acteurs industriels. Cela s’explique par son activité (l’essentiel de sa consommation provient de ses laboratoires) et par un engagement de long terme en faveur de la sobriété énergétique. 

Les actions du Groupe en la matière ont concerné au premier chef l’électricité, qui domine largement son mix énergétique (86% en 2021). Un cap important a été passé en 2022, avec 100% de l’approvisionnement en électricité désormais d’origine renouvelable en France (32% à l’échelle mondiale). 

Dans le contexte actuel de crise énergétique globale, amplifiée en Europe par la guerre en Ukraine, Thales a décidé d’élever ses ambitions avec un nouveau plan de sobriété et d’efficacité énergétiques.

En lien avec l’ADN technologique de Thales, ce plan se décline en 4 volets : 

  1. Normalisation des bonnes pratiques et sensibilisation des salariés aux éco-gestes ;
  2. Autoproduction et efficacité énergétiques ;
  3. Optimisation de l’empreinte immobilière ;
  4. Renforcement de la mobilité durable.

 

© Thales

Ce plan s’inscrit dans la stratégie pour un futur bas carbone du Groupe  qui vise une réduction de 35% de ses émissions opérationnelles* de CO₂ en valeur absolue entre 2018 et 2023 ; 50% d’ici 2030 ; et le net-zéro en 2040.

Au-delà de la France, le Groupe va développer des plans de sobriété et d’efficacité énergétiques pour ses opérations dans dix autres pays qui représentent, avec la France, plus de 90% de sa consommation :  Allemagne, Australie, Belgique, Canada, États-Unis, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Singapour.

Nos initiatives pour la sobriété énergétique ne sont pas conjoncturelles, ni temporaires. Elles s’inscrivent dans notre engagement pour la protection de l’environnement, qui est un des trois axes structurants de la politique RSE de Thales. Nous envisageons donc cette démarche sur le long terme, avec un déploiement progressif dans l’ensemble du Groupe. 

Sophie Le Pennec, Directrice Santé, Sécurité, Environnement Groupe Thales. 


PLAN POUR LA FRANCE EN DETAIL 

Normalisation des bonnes pratiques et sensibilisation des salariés aux éco-gestes

Généralisation de quatre bonnes pratiques :

  • Régulation des températures des bâtiments des activités tertiaires entre 19°C (chauffage) et 26 °C (climatisation) 
  • Régulation des températures des data centres et data room 
  • Extinction la nuit et hors jours ouvrés de l’éclairage et des enseignes lumineuses, des équipements et de la ventilation, ainsi que le jour dans les zones inoccupées (en stricte conformité avec les règles de Sécurité et de Sûreté sur site).
  • Ces bonnes pratiques seront déployées dans tous les pays du monde où le Groupe est implanté, dans le respect des dispositions réglementaires en vigueur localement.

Actions de sensibilisation auprès des salariés :

  • Publication d’un guide de bonnes pratiques
  • Plan de communication et d’information visant à favoriser la réduction de la consommation d’énergie au travail

Autoproduction et efficacité énergétiques
Pas moins de 100 projets d’autoproduction et d’efficacité énergétique sont en cours de déploiement en France. 

Installation de parcs de panneaux photovoltaïques sur les sites adaptés à ce type d’équipement.

  • Panneaux photovoltaïques déjà déployés à Toulouse et Cannes
  • Projets prévus à La Ciotat, Brest, Etrelles, Ymare et Gemenos en 2023 
  • D’autres projets sont à l’étude. Dès 2026, le parc industriel de Thales pourrait devenir un des parcs industriels français le mieux équipé dans ce domaine.

Récupération de chaleur, notamment dans les data centers.

  • Projets déjà déployés à Toulouse et Blagnac
  • À Elancourt, la récupération de chaleur des data centres permettra de chauffer tous les bâtiments du site et de réduire drastiquement la consommation locale de gaz.

Initiatives locales sur tous les sites : optimisation des data centers, remplacement d’équipements énergivores, remplacement des éclairages par des LED, installation de nouveaux types d’équipements (biomasse, récupération de chaleur, pompes à chaleur, etc.)

Optimisation de l’empreinte immobilière : le projet Connect
Le projet Connect est un plan d’investissement incluant quatre projets d’expansion et de transformation en Ile de France. Il concerne l’optimisation de l’emprise immobilière de 12 sites, représentant 20% des salariés en France. En cours de déploiement depuis 2021, avec une date de fin prévue en 2027, il vise, entre autres, à améliorer l’empreinte carbone et la maîtrise énergétique des sites concernés.

Renforcement de la mobilité durable
Entre 2023 et 2026, l’intégralité du parc automobile mondial de Thales basculera sur des motorisations électriques et/ou hybrides**.  
 

*Scope 1&2 et Scope 3 voyages d’affaires
**Sous réserve d’exceptions liées à l’inclusion de voitures thermiques au catalogue de certains pays selon le mix énergétique du pays.