microTMA: la communication résiliente des drones nouvelle génération

Au cœur de la bande sahélo-saharienne, les forces militaires doivent faire face à une menace asymétrique souvent invisible. C’est grâce à des contacts réguliers avec la population qu’ils obtiennent des informations précieuses sur l’ennemi.

La présence d’une cache d’armes dans un village proche leur a été signalée il y a quelques jours. Pour confirmer l’information, les soldats ont mis le village sous surveillance discrète : des drones Spy’Rangers, ont filmé les allées et venues autour d’un bâtiment suspect.

À quelques encablures de leur poste avancé, quatre véhicules blindés sont à l’arrêt. Il ne faut que quelques minutes au caporal chef Fouhad pour assembler son Spy Ranger et le projeter dans les airs.

Derrière son écran, le caporal chef Fouhad observe le village en temps réel à travers les caméras du drone. Il doit identifier précisément le nombre de combattants ennemis présents sur les lieux. Au sol, un convoi de plusieurs blindés est en route pour s’emparer du stock d’armes grâce aux indications du drone volant.  
 
Le caporal chef  sait que son rôle est primordial pour garantir le succès de la mission tout en préservant la sécurité de ses compagnons d’armes. Le point faible des drones, c’est la communication. Elle peut se perdre ou être retournée contre l’engin par un piratage ennemi.
Et sur ce point, le caporal chef est plus que confiant : son Spy Ranger est équipé d’un µTMA, le système de liaison de données le plus efficace et le plus fiable du marché.
 
Une communication sans faille, résiliente et hautement sécurisée

Le système de liaison de données est une composante essentielle des véhicules télé opérés qu’ils roulent, flottent ou volent. C’est ce qui permet de piloter à distance le véhicule et d’en recevoir les images en temps réel.

Dans le cas du Spy Ranger, le premier défi auquel ont été confrontés les ingénieurs de Thales est la taille réduite du drone. Le système de liaison de données se devait d’être petit, léger et peu gourmand en énergie pour ne pas réduire la capacité de vol de l’appareil, tout en conservant des capacités de débit et d’élongation exceptionnelles.

Avec le µTMA, les ingénieurs de Thales atteignent ces objectifs. Mieux, ils arrivent à « gommer les trous » de communication qui surviennent sur de longues distances. Sur une portée de 50 km, le µTMA émet et reçoit sans aucune perte de données. Une prouesse !

Le µTMA est aussi particulièrement performant en termes de cyber sécurité. Les hackers ennemis tentent d’intercepter les communications des drones pour les écouter ou bien les dérober.

Pour lutter contre ces menaces, les ingénieurs de Thales n’ont rien laissé au hasard. Les données transmises sont cryptées et un processus d’identification exigeant sécurise les communications avec la station au sol. Le µTMA est résistant au brouillage et dispose d’une solution anti re-jeu qui empêche l’ennemi de prendre le contrôle du drone.

Un temps d’avance sur l’ennemi

Positionné à plusieurs dizaines de kilomètres du village, le convoi militaire s’apprête à passer à l’action. Le caporal chef Fouhad a donné aux soldats une description précise de ce qu’ils vont trouver. Les rues sont calmes. Deux hommes seulement surveillent le bâtiment suspect à l’arrière duquel stationne une moto.

La poussière soulevée par le convoi lancé à vive allure trahit la présence des militaires. Les combattants ennemis prennent la fuite. Alerté par le caporal chef Fouhad, le chef de convoi charge deux véhicules de les prendre en chasse.

Rapidement, les soldats investissent le bâtiment et y découvrent des armes, des munitions et des gilets pare-balles. Ils sont rejoints un peu plus tard par leurs camarades accompagnés des deux fugitifs qu’ils ont fait prisonniers. La mission est un succès.

Sur terre, en mer ou dans les airs les drones sont de plus en plus incontournables sur les théâtres d’opération présents et à venir. L’efficacité de ces nouveaux outils dépend beaucoup du système de liaison de données dont ils sont équipés.

Dans le domaine civil, les drones jouent également un rôle de plus en plus important. Le µTMA équipe des drones testés actuellement pour transporter des organes ou livrer des marchandises et des médicaments à domicile. Avec des systèmes de liaison de données performants comme le µTMA, des scénarios qui paraissaient impossibles il y a encore quelques années deviennent réalité.

Les multi trajets, un atout pour le µTMA
En milieu urbain, les transmissions des drones deviennent plus aléatoires car elles rebondissent sur des obstacles comme les bâtiments ou les véhicules. C’est ce qu’on appelle les multi trajets. Grâce à sa puissance de calcul et son algorithmique à l’état de l’art, le µTMA fait de ce problème un atout : les multi trajets sont recalculés afin d’améliorer la qualité de transmission !