Le temps est venu du combat collaboratif

Voici le temps venu des opérations militaires menées par une machine de combat unifiée, regroupant combattants, véhicules et capteurs, opérant en complète synergie et en temps réel. La prise de décision sur le champ de bataille sera réduite à une poignée de secondes, conférant aux troupes un avantage tactique déterminant sur l’adversaire.

Le combat collaboratif est basé sur des technologies avancées, où Thales fait œuvre de pionnier. « La guerre a bien sûr toujours été une question de collaboration entre les forces mais, dans le passé, les informations militaires étaient simplement échangées d’une unité à l’autre, avec les pertes de temps que cela impliquait », explique le général Alain Bouquin, ancien commandant de la Légion étrangère, aujourd’hui conseiller Défense du groupe Thales. « En connectant tous les véhicules de combat et les capteurs embarqués, les soldats partagent leurs informations en temps réel, réduisant ainsi le temps de détection des menaces, qui vont pouvoir être neutralisées en quelques secondes. »

Avec des temps de réponse réduits, une précision accrue et une puissance de tir optimisée, le combat collaboratif combine l’architecture vétronique – alliance de l’électronique et des véhicules de combat –, avec la puissance des radios logicielles, pour permettre aux forces armées de demain de bénéficier d’un avantage majeur, même lorsque l’adversaire est en supériorité numérique et dispose d’une meilleure connaissance du terrain. « Il s’agit de dominer l’adversaire avec un minimum de stress et d’efforts », poursuit Alain Bouquin. « Le combat collaboratif marque la transition entre les ordres qui s’appuient sur le raisonnement et ceux qui tirent parti des options analysées par l’intelligence artificielle. »
A quoi ressemblera le champ de bataille numérisé ? On peut d’ores et déjà dresser un tableau relativement précis des opérations qui seront conduites dans l’avenir :
Les chars de combat seront interconnectés au moyen du système de radio logicielle Synaps développé par Thales, a fin de pouvoir communiquer en temps réel. Ils opéreront parallèlement à des véhicules blindés à roues dotés d’une architecture vétronique pour recueillir les informations du champ de bataille générées par les différents capteurs, et les transformer de manière optimale en actions de protection et de combat.
On peut notamment prendre comme exemple le système optoélectronique des véhicules blindés qui inclura un logiciel de réalité augmentée. Combiné au périscope du véhicule, il permettra à l’équipage de bénéficier d’une situation claire et détaillée de son environnement immédiat. Les capteurs acoustiques assureront de leur côté une couverture spatiale 3D sur le pourtour du véhicule, et seront capables de localiser un tireur avec une précision accrue, en triangulant automatiquement les données fournies par les capteurs de plusieurs véhicules.
Le système pourra caractériser immédiatement la menace et alerter l’équipage qui mettra automatiquement en œuvre des munitions fumigènes et/ou des fusées éclairantes pour protéger le véhicule. Des algorithmes spéciaux fourniront un support quasiment instantané pour répondre au mieux à la menace. L’interconnexion de tous les capteurs permettra en outre de connaître la position exacte, et l’état des systèmes d’arme, de chaque plateforme. L’équipage pourra alors utiliser ces informations pour engager la cible avec les capacités létales les mieux adaptées.
Cette conception nouvelle de l’engagement militaire bénéficie de la maîtrise de Thales dans quatre domaines majeurs de la transformation numérique :
  • L’internet des objets permet de connecter les différents intervenants sur le champ de bataille – soldats, véhicules de combat et systèmes d’arme –, via les caméras, capteurs, GPS et calculateurs qui assurent un flux continu de données. Les combattants sont eux-mêmes équipés de systèmes électroniques capables de surveiller leurs paramètres physiques les plus importants, qu’il s’agisse de la pression artérielle ou du rythme cardiaque, et de transmettre ces données vitales aux équipes médicales locales ;
  • Le big data permettra de collecter les données résultant des actions menées sur le terrain, de les analyser et de les stocker dans le cloud ;
  • La cyber protection fournira les solutions requises, avec capteurs et pare-feux nécessaires pour détecter les situations anormales et stocker les données en toute sécurité ;
  • L’intelligence artificielle fournira les algorithmes permettant la fusion automatique de toutes les données, en soutien du processus de prise de décision.
Les solutions développées par Thales permettent de préparer la mission et de simplifier la complexité pour permettre aux personnels de se concentrer sur les aspects stratégiques et sur la prise de décision opérationnelle. Thales propose dès maintenant une formation virtuelle, constructive et en temps réel au combat connecté. Des simulateurs à haute performance reproduisent tout type d’habitacle, d’environnement et de scénario de mission. Les équipages peuvent ainsi s’immerger et s’entraîner dans un environnement opérationnel virtuel à haut niveau de fidélité. L’assurance pour eux d’une efficacité accrue sur le champ de bataille.
Grâce à un leadership technologique reconnu qui lui permet de regrouper ces différents éléments de manière transparente, Thales fait dès aujourd’hui du combat collaboratif la réalité de demain. Une connexion synonyme de succès des opérations militaires.