Ariane 5, une page se tourne... Une autre s’ouvre

C’est avec émotion et surtout avec une grande fierté que les équipes belges de Thales Alenia Space ont livré à ArianeGroup leurs derniers équipements destinés à Ariane 5.

A l’occasion de cette dernière livraison, arrêtons-nous un instant sur cette formidable histoire à laquelle nous participons depuis plus de 20 ans. Au fil des années et des lancements, Ariane 5 est devenue une référence incontournable sur le marché commercial des satellites géostationnaires.

 

 

En 1987,  les états membres de l’ESA s’accordaient pour développer Ariane 5 en remplacement d’Ariane 4. Les objectifs d’Ariane 5 étaient doubles : d’une part permettre d’accueillir des astronautes au sein de la navette Hermès, d’autre part améliorer la compétitivité sur le marché commercial, en embarquant deux satellites co-passagers sous la coiffe du lanceur ; la masse au lancement de chaque satellite pouvant aller jusqu’à 5 tonnes.  Une version dite ES était également en capacité de lancer le vaisseau de ravitaillement ATV à destination de la Station Spatiale Internationale, ou encore 4 satellites de navigation par satellites Galileo.

Une expertise belge reconnue

 

 

Avec son expertise  reconnue depuis le début des années 70 dans le domaine des lanceurs, Thales Alenia Space en Belgique s’est mise à nouveau au service de l’Europe spatiale en développant et fabriquant à Charleroi près de 50% de l’électronique d’Ariane 5, soit 21 équipements complets et 4 cartes électroniques. Ces éléments prennent en considération les fonctions suivantes : distribution de l’électricité à bord, destruction du lanceur en cas de trajectoire erronée, pilotage des tuyères pour maintenir le lanceur sur sa trajectoire,  calcul de la position du lanceur dans l'espace et séparation des étages d'Ariane et de la coiffe de protection des satellites durant le vol.

Sur le sol guyanais, de 1993 à 2014, une vingtaine de nos collaborateurs ont été basés en permanence au Centre Spatial Européen de Kourou pour accompagner les opérations de lancement des Ariane 5. Leur spécialité : la maintenance et les tests des systèmes de contrôle-commandes et des systèmes informatiques des moyens de lancement. il convient dans ce cadre de souligner que nous avions livré la plupart des bancs de contrôle de la famille des lanceurs Ariane (Ariane 1 à 5), y compris le banc de contrôle le plus vital du lanceur, celui qui procède aux vérifications finales et au lancement.

Un lanceur évolutif

 

 

Ariane 5 est un lanceur évolutif, qui en 2 décennies a connu 5 versions différentes pour s’adapter à l’augmentation de la masse des satellites, et aux besoins des clients et des institutions. La version actuellement commercialisée est Ariane 5 ECA.

Au total, ce ne sont pas moins de 2.436 équipements (116 lancements Ariane 5 en tout) qui auront été livrés par Thales Alenia Space sans compter les modules de la Centrale Inertielle.

Une aventure humaine

« Avec la fourniture de 50% de l’électronique de bord d’Ariane 5, Thales Alenia Space en Belgique est un partenaire majeur et de longue date au service des lanceurs Ariane » explique Christian Deprez,  en charge des Lanceurs au sein de la Direction commerciale de Thales Alenia Space en Belgique. «Il est aussi important de signaler que BELSPO (the Belgium Federal Science Policy Office) nous a soutenus significativement dans nos travaux. Je suis convaincu que toutes les personnes qui ont travaillé sur Ariane 5 en sont fières et en gardent un souvenir ému » conclut-il.

Le dernier vol est prévu en 2023. D’ici-là,  Ariane 6 sera complètement opérationnelle et remplacera dans le même temps les Soyouz lancées depuis le port spatial de l’Europe, en Guyane française.

 

 

Avec Ariane 6  démarre une nouvelle épopée à laquelle les équipes belges et espagnoles de Thales Alenia Space sont fières de contribuer !

 

Photos © ESA/CNES/Arianespace - © Thales Alenia Space