Bangabandhu Satellite-1, la fierté du Bangladesh

Il y a deux ans jour pour jour, le tout premier satellite du Bangladesh, Bangabandhu Satellite-1, était lancé avec succès depuis la base de lancement de Cap Canaveral à bord du lanceur Falcon 9.

La mise en orbite du satellite fut un événement national au Bangladesh et a été abondamment relayée par la presse locale.

Vecteur d’une réelle impulsion économique dans le pays, le satellite vise à faire bénéficier les bangladaises et les bangladais de services de télécommunications (télévision directe, radio , télémédecine, éducation et internet). Pas étonnant qu’il porte le nom de « Bangabandhu », en l’honneur de Bangabandhu Sheikh Mujibur Rahman, qui n’est autre que le « Père de la Nation ». Le satellite de télécommunications était très attendu, et pour cause… Le Bangladesh peut ainsi asseoir son autonomie en matière de télécommunications, proposant désormais des services de télécommunications et de télédiffusion à de nombreux pays étrangers tels que le Népal, Myanmar (ex-Birmanie) ou le Bhoutan.

Contribution de Thales Alenia Space

 

 

Basé sur la plateforme SPACEBUS 4000B2 de Thales Alenia Space, le satellite embarque des répéteurs en bande Ku et en bande C. Sa zone de couverture englobe le Bangladesh et les régions environnantes. Positionné à 119.1° Est, le système fournit de la capacité en bande Ku sur le Bangladesh et ses eaux territoriales du Golfe du Bengale, l’Inde, le Nepal, le Bhutan, le Sri Lanka, les Philippines et l’Indonésie. Il fournit également de la capacité en bande C sur toute la région.

Maître d’œuvre de ce système clé en main pour le compte de la BTRC*, Thales Alenia Space était en charge de la conception, de la réalisation, des tests et de la livraison en orbite du satellite.

 

 

Thales Alenia Space était également responsable du segment sol qui capitalise sur la solution SpaceOps dédiée à la configuration et au monitoring de la mission. Il inclut également 2 bâtiments dédiés au centre de contrôle du satellite et au centre de réseaux des opérations basé sur la solution globale SpaceGate de Thales Alenia Space. La société partenaire de Thales Alenia Space au Bangladesh, Spectra, Engineers Ltd, était en charge du génie civil pour les infrastructures sol.

A l’instar du Brésil, de la Turquie ou de l’Argentine, parfaits exemples de coopérations réussies entre Thales Alenia Space et les pays désireux de se doter d’une politique spatiale et d’asseoir leur autonomie en matière technologies spatiales, le partenariat mis en place sur Bangabandhu Satellite-1 a permis au Bengladesh de faire son entrée par la grande porte dans la communauté spatiale.

Un vecteur de croissance et de reconnaissance économique en Asie

 

 

Le satellite au Bangladesh contribue à la réduction de la fracture numérique aussi bien dans les grandes villes que sur les zones rurales. Ces dernières vont petit à petit bénéficier d’un véritable désenclavement numérique.

Symbole très fort cristallisant les espoirs de la nation, Bangabandhu Satellite-1 constitue une dynamique économique pour le Bangladesh, ainsi qu’une source génératrice d’emplois. Sur les réseaux sociaux, ses moindres faits et gestes ont suscité un enthousiasme sans précédent. Fantastique vecteur de croissance et de reconnaissance économique en Asie, l’exploitation du satellite contribue à l’amélioration de nombreux secteurs d’activités en région tels que la défense, la télémédecine, la formation ou la recherche en ligne, les services de vidéoconférence…

Au service de la réduction de la Fracture numérique dans le Monde

 

 

A l’instar de Bangabandhu Satellite-1, Thales Alenia Space a toujours été un partenaire industriel de référence au service de la réduction de la fracture numérique dans le monde. A titre d’exemple, le satellite de télécommunications, EUTELSAT KONNECT VHTS, est en cours de réalisation dans nos salles blanches. Extrêmement puissant et capacitif (classe des 500 Gbps), ce satellite sera à même d’apporter l’Internet Très Haut Débit dans les zones blanches (où il est difficile de mettre en place des infrastructures de télécommunications terrestres), en France comme en Europe.

 


© Thales Alenia Space

Thales Alenia Space est également maître d’œuvre du satellite indonésien SATRIA. Dédié à la réduction de la fracture numérique au même titre que Bangabandhu Satellite-1,  SATRIA a pour ambition de connecter environ 145 000 zones, dont 90000 écoles, 40000 hôpitaux et bâtiments publics, ainsi que des sites gouvernementaux régionaux non reliés par des infrastructures satellitaires ou terrestres existantes. Ce satellite de télécommunications géostationnaire Très Haut Débit contribuera au développement des infrastructures numériques en Indonésie.

 

 

Ajoutée à notre savoir-faire en matière de constellations, Thales Alenia Space dispose à ce jour de différentes lignes de produits susceptibles de répondre, de manière très précise, aux nouvelles attentes du marché des télécommunications. De notre offre basée sur la plateforme Spacebus 4000 B2, particulièrement adaptée pour les opérateurs régionaux, à Spacebus NEO, qui peut apporter du Très Haut Débit à travers le monde, en passant par notre nouvelle ligne de produits entièrement numérique et reconfigurable en orbite, Space Inspire, Thales Alenia Space apporte, au cas par cas, des réponses concrètes aux opérateurs, au service de la connectivité et de la réduction de la fracture numérique dans le Monde.

 

 

Mais l’heure est aujourd’hui à la célébration ! Longue vie à Bangabandhu Satellite-1, un satellite très à part pour lequel nous avons une affection toute particulière, un satellite qui fait la fierté des bangladaises et des bangladais ; et ça, ça n’a pas de prix !

 

*BTRC : Commission de Réglementation des Télécommunications du Bangladesh (Bangladesh Telecommunication Regulatory Commission)

 

Copyrights: © Thales Alenia Space/Briot - © Thales Alenia Space/Imag[IN] - © Thales Alenia Space/Master Image Programmes