ColRobots : on a testé pour vous les Robots Collaboratifs

Avez-vous déjà entendu parlé de ColRobot ? Il s’agit d’ un projet européen de Recherche et Développement, qui s’inscrit dans le cadre des projets H2020 de la Commission Européenne. Tout savoir sur ColRobot

Coordonné par l’ENSAM [Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers], le projet regroupe 11 partenaires européens (écoles, instituts de recherche)  dont 2 industriels, au titre d’utilisateurs finaux : Renault et Thales Alenia Space. Le projet a débuté en février 2016 et vient de s’achever il y a quelques semaines. Les partenaires du consortium

 

ColRobot mis à l’épreuve dans les salles blanches d’un fabricant de satellites

 

Chez Thales Alenia Space, indépendamment de cette étude européenne, nous avons eu recours à l’utilisation de robots dans les salles blanches de Cannes, et de Cobots à L’Aquilla. Ce sont dans ces salles blanches que sont assemblés, intégrés et testés les satellites ou constellations, avant qu’ils ne partent pour le pas de tir.

 

 

Avec l’arrivée de nouveaux besoins, les méga-constellations en particulier, la fabrication en série devient plus évidente. A notre échelle, nous avons fait usage de Cobots pour effectuer du « Kitting ». COLROBOT a ainsi pu réaliser un kit de visserie mis à disposition dans une boîte spécifique. Ensuite, il fut en capacité de transporter le kit du magasin jusqu’au plot d’intégration. Il a enfin participé à la phase d’assemblage, en maintenant certains éléments pendant que l’opérateur a procédé aux opérations de vissage. Fort fut de constater qu’il y eut un vrai travail collaboratif entre le robot et l’opérateur. Au-delà de l’amélioration de la fiabilité et des gains en cycles et en coûts, recourir aux Cobots permet sans nul doute de soulager les opérateurs et d’optimiser leur temps pour le consacrer à des tâches d’intégration plus complexes et à plus forte valeur ajoutée.

 

 

Ce projet fait partie intégrante d’une démarche stratégique globale axée autour de l’innovation : l’usine du futur. Dans ce domaine hyper compétitif qu’est celui des satellites de télécommunication, il est aujourd’hui vital de fabriquer « plus », « plus vite » et « moins cher». L’automatisation est un levier devenu résolument incontournable pour pouvoir fabriquer davantage de satellites dans un environnement industriel en pleine mutation.

 

 

L’usine du futur vise à ce titre à introduire des technologies à la pointe de l’innovation dans son dispositif de production. Depuis quelques années, les innovations foisonnent : fabrication additive, réalité virtuelle, réalité augmentée, objets connectés, introduction de robots et de cobots en salles d’assemblage et d’intégration… Le futur s’est définitivement invité dans les salles blanches de Thales Alenia Space.

Dans le cadre de l’étude COLROBOT, Thales Alenia Space était responsable de la spécification des cas d’utilisations destinés à l’industrie spatiale. Les 6 derniers mois du projet furent consacrés aux essais et à la validation des technologies du démonstrateur.

Thales Alenia Space dans le programme Horizon 2020

 

Thales Alenia Space est un participant de premier plan du volet Espace du programme H2020, qui vise à favoriser l’innovation et la compétitivité de ce secteur d’activité en Europe.

La société est fortement impliquée dans de nombreux projets H2020, en tant que partenaire ou coordinateur (responsable).

 

Ce projet a reçu un financement du programme de Recherche et Innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne, en vertu de la convention de subvention N° 688907.

 

Photos & video:  © Thales Alenia Space & © ColRobot consortium