ExoMars 2020 : une étape majeure nous rapproche de plus en plus de la planète rouge !

C’est à présent officiel ; le module de descente ainsi que le module de transport de la mission ExoMars 2020 ont été intégrés avec succès sur le site turinois de Thales Alenia Space.

Cette « grosse composante » de la seconde mission ExoMars est à présent en configuration finale. Elle quittera prochainement l’établissement de Turin pour rejoindre le site cannois de Thales Alenia Space, où elle subira une batterie de tests environnementaux.

La mission ExoMars 2020 est maintenant à un stade avancé. En effet, à Turin, l'intégration de plateforme d'atterrissage Kazachok, fournie par Lavochkin, s’est déroulée de façon nominale. Elle contient d’ores-et-déjà le modèle thermo-structurel du Rover, protégé par le bouclier thermique (Rear Jacket) du module de descente. Ce dernier est relié au module de transport, réalisé par OHB. Cet ensemble quittera l’établissement de Turin dans les prochains jours, en direction de la French Riviera.

Dans les mois à venir, avant de quitter l’établissement cannois, le modèle de vol du Rover Rosalind Franklin sera installé à bord la plateforme d'atterrissage Kazachok. L’ensemble des éléments regroupant le transporteur, le module de descente incluant lui-même la plateforme d’atterrissage avec le fameux Rover à son bord forment, tous ensemble, la mission ExoMars 2020. Le « package global » ExoMars 2020 fera de nouveau une dernière escale sur le site de Turin avant de partir pour le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.  La prochaine destination sera extraterrestre.

 

 

"Nous sommes très fiers d'avoir franchi avec succès cette étape majeure" souligne Walter Cugno, Directeur des activités Sciences et Exploration de Thales Alenia Space. «Ce résultat est le fruit du travail remarquable accompli au quotidien par l’ensemble des experts impliqués sur le programme. Pour pouvoir mener à bien cette phase d’intégration, les équipes de Thales Alenia Space ont déployé des efforts considérables, en travaillant en parfaite synergie avec nos partenaires russes et européens. «ExoMars, sous maîtrise d’œuvre Thales Alenia Space, est la parfaite illustration d’une coopération internationale réussie, confirmant à fortiori notre expertise en matière d’exploration spatiale dans le cadre de cette mission fantastique au service de la recherche de traces de vies antérieures sur la planète Mars ».

En préparation pour un voyage interplanétaire de 500 millions de kilomètres

 

 

Avec la planète Mars en ligne de mire, la mission ExoMars 2020 (composée du module de transfert, du module de descente, de la plateforme d’atterrissage avec le précieux rover à son bord) s’embarquera en 2020 pour un voyage interplanétaire long de 9 mois. La distance à parcourir est de 500 millions de kilomètres pour atteindre Mars. Au terme de ce merveilleux voyage à travers le système solaire, une fois les roues du rover délicatement posées sur le sol martien, les commandes lui seront transmises, depuis le Rover Operations Control Center, par l’intermédiaire de l’orbiteur TGO et du réseau de télécommunications de l’ESA, exploité depuis le Centre européen d’opérations spatiales (ESOC).

ExoMars: is there « Life on Mars? »

 

 

ExoMars 2020 est la pierre angulaire de ce programme, en coopération entre l’ESA et l’Agence Spatiale Russe. Si le TGO a pour mission de renifler l’atmosphère martienne pour essayer d’y détecter des traces de gaz, en particulier le méthane qui serait d’origine biologique, il sera par ailleurs le seul orbiteur à relayer les télécommunications de l’ensemble des rovers martiens. Le rover de l’ESA est, quant à lui, extrêmement singulier. Equipé d’une foreuse réalisée par Leonardo, il pourra, non content de se déplacer à la surface comme de Mars le font tous les autres rovers, effectuer des forages à 2 mètres de profondeur pour tenter d’y trouver des bactéries. Ce sera, en l’occurrence, une grande première mondiale ! Le Trace Gas Orbiter, élément de la mission ExoMars 2016 également sous responsabilité de Thales Alenia Space, permettra la communication avec le rover de la mission ExoMars 2020 en traitant autour de l'orbite martienne toutes les informations en provenance et à destination de Mars.

 

 

Vénus, Mars, Mercure, Saturne, la Lune, astéroïdes et comètes… Thales Alenia Space a toujours été le partenaire incontournable des plus fantastiques missions européennes et internationales à travers le Système Solaire. Souhaitons à cette seconde mission ExoMars d’être à la fois une grande réussite européenne et mondiale au service de la science et de la connaissance !

 

* ExoMars est un programme en coopération entre l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et l'Agence spatiale russe, Roscosmos, avec des contributions de la NASA. Il vise à étudier l’atmosphère martienne ainsi que le sol de la Planète Rouge afin de tenter d’y découvrir des traces de vies passées. ExoMars permettra de récolter des données précieuses à même d'alimenter la recherche scientique pendant de très nombreuses années.  En tant que maître d'oeuvre du programme ExoMars dans sa globalité ( missions 2016 & 2020), Thales Alenia Space est à la tête d'un consortium industriel de grande envergure. Concernant ExoMars 2020, Leonardo réalise la foreuse, OHB le module de transfert ainsi que divers instruments à bord du rover, lui-même fourni par Airbus. NPO Lavochkin réalise la plateforme d'atterrissage.

 

Photos Copyrights: © Thales Alenia Space &  © Thales Alenia Space/Master Image Programmes