Happy Birthday Bangabandhu Satellite-1

Il y a un an, le 11 mai 2018, le tout premier satellite du Bangladesh, Bangabandhu Satellite-1, était lancé avec succès de la base de lancement de Cap Canaveral à bord du lanceur Falcon 9.

La mise en orbite du satellite fut un événement national au Bangladesh et a été abondamment relayée par la presse locale.

Vecteur d’une réelle impulsion économique dans le pays, le satellite vise à faire bénéficier les bangladaises et les bangladais de services de télécommunications (télévision directe, radio , télémédecine, éducation et internet). Pas étonnant qu’il porte le nom de « Bangabandhu », en l’honneur de Bangabandhu Sheikh Mujibur Rahman, qui n’est autre que le « Père de la Nation ». Le satellite de télécommunications était très attendu, et pour cause… Le Bangladesh peut ainsi asseoir son autonomie en matière de télécommunications, proposant désormais des services de télécommunications et de télédiffusion à de nombreux pays étrangers tels que le Népal, Myanmar (ex-Birmanie) ou le Bhoutan.

Réduction de la fracture numérique

 

 

L’arrivée du satellite au Bangladesh va contribuer à la réduction de la fracture numérique aussi bien dans les grandes villes que sur les zones rurales. Ces dernières vont petit à petit bénéficier d’un véritable désenclavement numérique.

Symbole très fort cristallisant les espoirs de la nation, Bangabandhu Satellite-1 constitue une dynamique économique pour le Bangladesh, ainsi qu’une source génératrice d’emplois. Sur les réseaux sociaux, ses moindres faits et gestes ont suscité un enthousiasme sans précédent. Fantastique vecteur de croissance et de reconnaissance économique en Asie, l’exploitation du satellite contribue à l’amélioration de nombreux secteurs d’activités en région tels que la défense, la télémédecine, la formation ou la recherche en ligne, les services de vidéoconférence…

Caractéristiques techniques 

 

 

Basé sur la plateforme SPACEBUS 4000B2 de Thales Alenia Space, le satellite embarque 26 répéteurs en bande Ku et 14 en bande C. Sa zone de couverture englobe le Bangladesh et les régions environnantes. Positionné à 119.1° Est, le système fournit de la capacité en bande Ku sur le Bangladesh et ses eaux territoriales du Golfe du Bengale, l’Inde, le Nepal, le Bhutan, le Sri Lanka, les Philippines et l’Indonésie. Il fournit également de la capacité en bande C sur toute la région.

Contribution de Thales Alenia Space 

 

 

Maître d’œuvre de ce système clé en main pour le compte de la BTRC*, Thales Alenia Space était  en charge de la conception, de la réalisation, des tests et de la livraison en orbite du satellite.

Thales Alenia Space était également responsable du segment sol qui capitalise sur les outils SpaceOps dédiés à la configuration et au monitoring de la mission. Il inclut également 2 bâtiments dédiés au centre de contrôle du satellite et au centre de réseaux des opérations basé sur la solution globale SpaceGate de Thales Alenia Space. La société partenaire de Thales Alenia Space au Bangladesh, Spectra, Engineers Ltd, était en charge du génie civil pour les infrastructures sol.

 

 

A l’instar du Brésil, la Turquie ou de l’Argentine, Bangabandhu Satellite-1 est un parfait exemple de coopération réussie entre Thales Alenia Space et les pays émergents désireux de se doter d’une politique spatiale et d’asseoir leur autonomie en matière de technologies spatiales.

 

*BTRC : Commission de Réglementation des Télécommunications du Bangladesh (Bangladesh Telecommunication Regulatory Commission)

 

Copyrights: artistic view © Thales Alenia Space/Briot - Photos © Thales Alenia Space/Imag[IN]