INTEGRAL, le chasseur de trésor cosmique !

L’INTErnational Gamma-Ray Astrophysics Laboratory (INTEGRAL) est un observatoire spatial européen qui a véritablement révolutionné le domaine de l’astrophysique moderne !
 
La vue d’artiste ci-dessus met en exergue 2 étoiles à neutrons, minuscules mais extrêmement denses, qui se rencontrent, s’entrechoquent avant d’exploser, formant ce que l’on appelle une « kilonova ». Un événement de ce type, extrêmement rare, est susceptible de produire des ondes gravitationnelles ainsi qu’une courte explosion de rayons gamma. Le phénomène a justement été observé le 17 octobre 2017 par l’Observatoire géant LIGO*, aux Etats-Unis, l’interféromètre Virgo, en Italie, le Fermi Gamma-ray Space Telescope** de la NASA ainsi que le satellite d’Observation à vocation scientifique de l’ESA : INTEGRAL.

 

La ruée vers l'or :

 
Thales Group - Neuton_Stars_1100


Les plus grands télescopes spatiaux du Monde entier, incluant le célèbre Hubble développé par les agences spatiales américaine et européenne, ont pu réaliser ultérieurement des observations plus approfondies. Grâce à ces nouvelles données, les astronomes sont parvenus à déterminer l’origine de ces « célestes objets » mais aussi, et surtout, la nature des éléments produits par leur collision. Les scientifiques sont arrivés à une conclusion tout à fait surprenante. L’explosion provoquée par la collision d’étoiles à neutrons entraine la formation d’éléments lourds tels que l’or ou le platine. Jackpot ! Un nouveau marché pour les « chasseurs de débris spatiaux » ?

 

INTEGRAL : 15 années en orbite
 

Thales Group - Satellite_1100


Le 17 octobre 2002, le satellite INTEGRAL de l'Agence Spatiale Européenne était lancé avec succès. Sa mission repose en particulier sur l’analyse des rayons gamma cosmiques et autres spectres énergétiques de l'Univers. Les rayons gamma sont des ondes électromagnétiques, émises par des trous noirs et des supernovæ. On dit de ces ondes, parcourant l’univers, qu’elles seraient 100 000 fois plus énergétiques que la lumière visible. Le satellite vise également à découvrir de nouvelles sources énergétiques dans un domaine encore relativement peu exploré. La mission a atteint et même dépassé l’intégralité de ses objectifs.

Le satellite a en effet décelé plus de 100 nouvelles sources de rayons gamma par an. A l’origine de nombreuses découvertes en matière d’astrophysique des hautes énergies, INTEGRAL est encore opérationnel à ce jour. Il aura contribué à résoudre certaines des énigmes les plus mystérieuses de l’astronomie moderne.

En orbite depuis 15 ans, le satellite bénéficie d’une longévité exemplaire. Ses instruments scientifiques sont toujours parfaitement opérationnels. De telles performances ont conduit l’ESA à étendre sa durée de vie opérationnelle jusqu’au 31 décembre 2018.

INTEGRAL est une mission d’envergure internationale, à laquelle ont participé tous les Etats membres de l’ESA, les Etats-Unis, la République Tchèque ainsi que la Pologne. En tant que maître d’œuvre industriel pour le compte de l’ESA, Thales Alenia Space était en charge de la conception, de l’intégration et des tests effectués sur le satellite.

*LIGO : Laser Interferometer Gravitational-wave Observatory
**Télescope spatial de la NASA destiné à l'étude des rayons gamma de haute énergie émis par les objets célestes.


Copyrights:
Kilonova artistic view: © ESO/
L. Calçada/M. Kornmesse
2nd and 3rd artistic views: © ESA