Laser SuperCam de Thales, compte à rebours pour un décollage imminent vers Mars

Le 30 juillet 2020, à 7:50 heure locale (13:50 en France), la fusée ATLAS V emportant le rover Perseverance de la NASA décollera de Cap Canaveral en Floride. C’est un moment décisif de la mission Mars 2020 dont le but est  d’étudier la surface de Mars, d’en rechercher des traces de vie passée, de prélever des échantillons de sol sur des sites sélectionnés, de les déposer sur des emplacements repérés en vue d’être ramenés par la future mission de retour d’échantillons martien Mars Sample Return qui sera menée conjointement avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA).

De la Lune à Mars : Thales au service de la NASA depuis 1964

 

 

Ce sont des optiques fournies par Angénieux, aujourd’hui marque du groupe Thales qui ont permis à la sonde spatiale Ranger 7 de photographier pour la première fois la lune, puis les optiques Angénieux ont été ensuite parmi les équipements sélectionnés par la NASA pour, pour filmer les premiers instants de l’homme sur la Lune, en particuler le module lunaire s’approchant de la lune, il y a 51 ans, lors de l’incroyable exploit de la mission Apollo 11.

Plus près de nous, un laser Thales est à bord de l’instrument ChemCam, lui-même embarqué sur le rover Curiosity en opération depuis 8 ans et dont le but est de rechercher si un environnement favorable à la vie a existé, d’analyser la composition minéralogique, étudier la géologie de la zone explorée et de collecter des données sur la météorologie et les radiations qui atteignent le sol de la planète. Le laser de ChemCam reste  à ce jour le seul laser de puissance à opérer sur une autre planète que la Terre.

Le Laser de SuperCam, l’œil de Perseverance pour aller encore plus loin dans la performance

 

 

C’est un laser Thales de nouvelle génération encore plus performant qui est à bord de SuperCam , l’un des sept instruments du rover Perseverance.

Comme le laser ChemCam, le laser SuperCam pourra envoyer un faisceau  infrarouge pour chauffer la matière qu’il impacte jusqu’à une température d’ environ 10.000 degrés Celsius (18,000 degrees Fahrenheit) et la vaporiser, une méthode appelée spectrométrie d'émission optique de plasma induit par laser (Laser Induced Breakdown Spectroscopy  ou LIBS) permettant, combinée à une caméra spéciale, d’obtenir une analyse qualitative et quantitative de la composition chimique élémentaire d’un échantillon ou de réaliser des mesures multi-élémentaires simultanées sur tout type de matériau, en l’occurrence des roches martiennes.

 

 

Mais, à la différence de ChemCam, le laser de SuperCam peut également émettre un deuxième faisceau laser de couleur verte qui contribuera à déterminer la composition moléculaire des matériaux de surface.

 

 

Ce faisceau vert excite les liaisons chimiques d’un échantillon et produit un signal différent selon les éléments liés ensemble – une technique d’analyse appelée spectroscopie Raman, une technique d’analyse encore jamais expérimentée sur Mars qui permettra de repérer d’éventuels marqueurs de la vie. Le laser vert sera aussi utilisé pour faire fluorescer certains composés minéraux et organiques  et permettre aux scientifiques de mieux déterminer les composants en présence.

Thales Alenia Space : la maîtrise des missions martiennes

 

 

Thales Alenia Space est maître d’œuvre des missions Exomars 2016 et 2022 de l’Agence Spatiale Européenne en collaboration avec l’agence spatiale Russe, visant à chercher des traces de vie passées ou présentes sur la planète rouge. L’orbiteur TGO (Trace Gaz Orbiter) est déjà en orbite autour de Mars pour une mission d’analyse de de l’atmosphère martienne alors que Exomars 2022 déploiera un rover muni d’une foreuse qui permettra de prélever et d’analyser sur place des échantillons prélevés à 2 mètres sous la surface.

 

Copyrights: Moon © ESA/Thomas Pesquet - Rovers © NASA - Laser ©Thales - Cartoon © ASTER