Le 1er satellite COSMO-SkyMed de deuxième génération est arrivé à Kourou

En partance des salles blanches romaines de Thales Alenia Space, le premier satellite COSMO-SkyMed de seconde génération (CSG1) est arrivé aujourd’hui au Port Spatial de l’Europe, en Guyane française. Réalisé sous maîtrise d’œuvre Thales Alenia Space pour le compte de l’Agence Spatiale Italienne (ASI) et du Ministère italien de la Défense, le satellite d’observation radar sera mis en orbite, d’ici la fin de l’année, par Arianespace, à bord du lanceur Soyouz.

 

 

Le système COSMO-SkyMed de seconde génération comprend 2 satellites d’Observation de la Terre, visant à assurer la continuité de service des 4 premiers satellites radar de 1ère génération. Destiné à l’ASI et au Ministère italien de la Défense, COSMO-SkyMed est conçu comme un système dual (civil / militaire) visant à répondre aux besoins des clients scientifiques, commerciaux et gouvernementaux.

Thales Alenia Space est responsable de l’ensemble du programme COSMO-SkyMed de Seconde Génération, incluant la construction des deux satellites, tandis que Telespazio est responsable du développement du segment sol, de la logistique intégrée et des opérations.

Leonardo contribue également au programme par la fourniture de capteurs d'attitude et d’équipements à la pointe de la technologie permettant la distribution de la puissance électrique à bord des satellites.

 

 

Une avancée technologique sans précédent

Le satellite dispose à son bord des dernières technologies et solutions d'ingénierie de pointe. L'ensemble du système, y compris le segment sol, établira la norme de performance pour les systèmes spatiaux d'observation radar, en termes de précision, de qualité d'image et de services flexibles aux utilisateurs.

« Je vais me permettre de faire un modeste parallèle entre les technologies COSMO-SkyMed de première et seconde générations et 2 réalisateurs que j’affectionne particulièrement : Federico Fellini et  Paolo Sorrentino ; ces 2 géants du cinéma, représentants d’une même nation, l’Italie, ont marqué différentes générations en réalisant des œuvres cinématographiques d’exception » a déclaré Giampiero Di Paolo, Directeur Observation et Navigation de Thales Alenia Space en Italie. « Le 1er satellite COSMO-SkyMed de Seconde Génération garantira un bond en avant en terme de technologie, de performance et de durée de vie du service, ce qui renforcera le leadership italien dans le domaine de l'observation de la Terre ; on peut ainsi saluer, via cette comparaison, à la fois l’excellence cinématographique de certains de nos réalisateurs et l’expertise italienne de Thales Alenia Space en matière de solutions d’Observation radar à la pointe de la technologie. »

Le regard bienveillant rivé sur notre planète depuis 2007

Depuis le lancement du premier satellite COSMO-SkyMed de 1ère génération en 2007, le système n’a cessé de contribuer à la surveillance continue de la surface de la Terre, tout en répondant aux besoins gouvernementaux et à l’aide à la gestion de catastrophes naturelles.

Le système COSMO-SkyMed a ainsi fait preuve d’une grande utilité à la suite de la multiplication des catastrophes naturelles qui ont touché la planète, telles que les tremblements de terre de L’Aquila (Italie) en 2009, d’Amatrice en 2016, les cyclones Nargis (Birmanie) en 2008 et Harvey en 2017. L’analyse des données radar de la constellation a permis la fourniture de données vitales afin de localiser les zones sinistrées, pour ensuite déclencher les opérations de sauvetage appropriées, et évaluer les dégâts occasionnés. Ce système a été actionné à de multiples reprises afin de surveiller la déforestation de l’Amazonie, d’authentifier des sites classés au patrimoine de l’UNESCO ou de suivre la fonte des calottes glaciaires dans les régions polaires. COSMO-SkyMed a également apporté sa contribution afin de constater l’étendue des dégâts occasionnés par une marée noire, intervenue dans le Golfe du Mexique en 2010, à la suite de l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon. On a par ailleurs fait appel au « regard bienveillant » de COSMO-SkyMed afin de fournir des données nécessaires au déploiement d’outils d’aide à l’agriculture durable.