De l’ISS aux plus grands programmes d’exploration spatiale

Vénus, Mars, Mercure, Titan, la Lune, astéroïdes et comètes… Thales Alenia Space est le partenaire incontournable des plus fantastiques missions européennes à travers le Système Solaire.

Prochain exemple à venir dans l’actualité : BepiColombo. Cette mission d’exploration conjointe entre l’ESA et la JAXA, pour laquelle Thales Alenia Space est l’un des 3 partenaires industriels majeurs (intégration de la sonde), s’envolera à destination de Mercure le 19 octobre prochain.

 

 

A l’instar d’ExoMars, Thales Alenia Space a été le maître d’œuvre de Herschel et Planck, les plus grands observatoires spatiaux jamais développés en Europe. La société a également intégré et développé Corot, le chasseur d’exoplanètes français en orbite basse, sera très fortement impliquée dans le programme PLATO qui lui aussi va traquer les exoplanètes mais depuis le point de Lagrange 2 grâce aux unités optiques du télescope réalisées chez Leonardo sur son site de Campi Bisenzio en coopération avec des instituts et des universités.

 

Huygens_1100 - Thalesgroup

 

Thales Alenia Space a également réalisé 25 des 64 antennes paraboliques (contribution européenne) du champ de radiotélescopes gigantesques ALMA, déployées sur le plateau d’Atacama au Chili. En outre, Thales Alenia Space a joué un rôle de premier rang dans la fameuse odyssée Rosetta-Philae [en particulier les activités d’assemblage, d’intégration et de tests effectués sur le satellite] de même que sur Cassini-Huygens. Cette dernière mission [dont on a beaucoup parlé l’an dernier avec le « dernier plongeon » de Cassini] avait permis d’explorer les couches atmosphériques de Titan et atterrit sans encombre sur la plus mystérieuse lune de Saturne. La sonde Huygens avait été réalisée sous la maîtrise d’œuvre de Thales Alenia Space. La compréhension de la matière noire, avec le programme européen Euclid, est aussi à l’ordre du jour dans les salles blanches de Thales Alenia Space.

 

 

En attendant, l’Europe retient son souffle en prévision de la mission ExoMars 2020*. En 2021, le rover de l’ESA devrait se poser sur la Planète Mars. Equipé d’une foreuse réalisé par les équipes de Leonardo du côté de Milan, le rover effectuera des prélèvements à 2 mètres de profondeur pour tenter d’y découvrir des traces de vies passées (bactéries) tandis que l’Orbiteur (Trace Gas Orbiter) lancé en 2016 poursuit toujours sa mission scientifique, « reniflant » inlassablement l’atmosphère martienne, pour essayer d’y trouver des traces de méthane en particulier.

50% du volume pressurisé de l’ISS réalisé par Thales Alenia Space

 

 

L’exploration n’a eu de cesse de susciter l’intérêt des planétologues, de la communauté scientifique et des « Space Aficionados » de plus en plus nombreux depuis que les astronautes, Thomas Pesquet en particulier, sont parvenus à faire partager leur quotidien à bord de la  Station Spatiale Internationale. L’ISS tient, à ce titre, une place particulière dans le cœur des ingénieurs turinois de Thales Alenia Space. Avec les Node 2 et 3, le module polyvalent PMM, les modules logistiques MPLM, la Cupola, la structure du laboratoire Columbus et les modules de fret des vaisseaux de ravitaillement ATV ou encore la structure du module de SAS commercial Bishop de NanoRacks, Thales Alenia Space a fourni 50% du volume pressurisé de la Station Spatiale Internationale. La société a également réalisé les modules cargos pressurisés des vaisseaux ravitailleurs ATV pour le compte d’Airbus Defence & Space et Cygnus pour le compte de Northrop Grumman. Le prochain vaisseau Cygnus s’envolera à destination de l’ISS à la mi-novembre. 

 

 

Au-delà de l’ISS, Thales Alenia Space prépare les prochaines missions lunaires en particulier avec LOP-G (Lunar Orbital Platform Gateway) et réalise des études à la fois pour la NASA (dans le cadre de STEP 2) et pour l’ESA. De plus, après le succès du démonstrateur de rentrée atmosphérique IXV, Thales Alenia Space développe Space Rider, le système de transport réutilisable Européen de nouvelle génération dédié à l’orbite basse.

 

Space_Rider - Thalesgroup

 

*Exomars 2020 est une coopération internationale entre l'ESA (Agence spatiale européenne) et Roscosmos (Agence spatiale russe). Thales Alenia Space est maitre d’œuvre du programme global tandis qu' Airbus Defence & Space est responsable rover et OHB du CM (Carrier Module)

 

Copyrights:
First artistic view: © IStocks
Rover ExoMars: © Thales Alenia Space/Master Image Programmes
Huygens probe on Titan © ESA, C. Carreau
Rover ExoMars - Cartoon © ASTER
Thomas Pesquet - Cupola © ESA/Thomas Pesquet
NanoRacks © NanoRacks
SpaceRider: © ESA