Premières images de Sentinel-2B : le rôle du segment sol image !

Le 7 mars, le satellite d’Observation de la Terre Sentinel-2B rejoignait en orbite Sentinel-2A, en activité depuis juin 2015. Les premières images du nouveau satellite ont été dévoilées il y a quelques heures à la communauté scientifique ! Nous avons aujourd’hui voulu mettre l’accent sur le rôle de première importance du segment sol image de la mission Sentinel-2 !

 


Sentinel-2 est une mission d’imagerie optique consistant en particulier à cartographier l’état et les changements de la surface terrestre, à identifier les zones de pollution au niveau des lacs et des eaux côtières, à prévenir les risques de catastrophes naturelles et à faciliter les opérations de secours humanitaire. Cette mission comprend 2 satellites identiques, Sentinel-2A, lancé en juin 2015, et à présent Sentinel-2B. La combinaison des 2 satellites permettra d’obtenir une nouvelle image complète des terres émergées de notre Planète tous les 5 jours.

 

Le rôle de première importance du segment sol image :

 
Sans segment sol, pas de production des données : toutes les 100 minutes, il faut savoir que  Sentinel-2A procède au transfert de ses données vers un centre d’acquisition. Elles sont ensuite traitées pour produire des images en 1h30. Pour ce faire, le processus comprend 4 étapes. Le satellite acquiert les données brutes qu’il transmet à un centre d’acquisition (SGC). Elles sont ensuite transférées vers un centre de traitement pour produire les images, avant d’être disséminées vers les autres centres. Elles sont enfin archivées : stockées et accessibles à la demande des utilisateurs.
 
 

La composition du Segment Sol :

 


En tant que maître d’œuvre du segment sol image de la mission Sentinel-2 [S2-PDGS] pour le compte de l’ESA, Thales Alenia Space est à la tête d’un consortium incluant 4 partenaires industriels  : Thales Services, CS, ACS et DEIMOS. Ce segment sol comporte 7 centres, répartis en Europe. Deux satellites, cela signifie 2 fois plus de traitement de données et d’archivage.
 
Sentinel-2B va permettre de doubler les capacités d’acquisition de données. Il faut savoir que Sentinel-2A, à lui seul, effectue un cycle, soit une couverture complète de la Terre, en 10 jours, envoyant 14 « photographies » couleur par jour, soit 1 toutes les 100 minutes. Avec 2 satellites Imageurs, un cycle durera par conséquent 5 jours, pour 28 acquisitions quotidiennes, soit 1 toutes les 50 minutes.

 


Le segment sol image a été calibré afin d’être en capacité de traiter ces données additionnelles, et c’est pour son expertise en matière de segment sol [sur des programmes d’Observation tels qu’Envisat ou MetOp] que Thales Alenia Space s’en est vu confier la maîtrise d’œuvre en 2011.
 
 

Copernicus : 1 programme en 6 missions

 

 
Thales Alenia Space est un acteur de premier plan de l’ambitieux programme de gestion de l’environnement européen Copernicus. Dans le cadre du programme, la société est maître d’œuvre des familles de satellites Sentinel -1 et -3 (4 satellites par famille), responsable du segment sol Image de Sentinel-2 et réalise les altimètres radar Poseidon-4 de la mission Jason-CS/Sentinel-6.
 

Copyrights:
Images related to Sentinel-2B: contains modified Copernicus Sentinel data (2017), processed by ESA
Last artistic view: 
© ESA