REVOLVE s’invite sur la Place du Capitole

Nous vous en avions déjà parlé au mois de mai. Le projet REVOLVE et ses « REVOLVERS » sont de retour et en pleine forme ! Ils investiront la Place du Capitole, du 7 au 13 juillet, dans le cadre de l’évènement ‘Toulouse Capitale Européenne de la Science’, pour vous faire partager leur projet avec la passion et la conviction qui les caractérisent.

A propos de REVOLVE :

 

Spacebus_NEO - Thalesgroup

 

Faisant partie intégrante du programme européen Horizon 2020 pour la Recherche et l’Innovation, REVOLVE est un projet coordonné par l’université Herriot-Watt, localisée à Edinbourg. Le projet est structuré autour d’un industriel, Thales Alenia Space en l’occurrence. Il vise à concevoir et développer de nouveaux concepts antennaires susceptibles d’être implémentés dans les systèmes de télécommunications du futur. Pour ce faire, les 5 partenaires du projet ont confié cette mission à des doctorants, triés sur le volet : les REVOLVE(RS). + d'info

Qui sont les REVOLVE(RS) ?

 

 

Les REVOLVER(S) sont au nombre de 7. Ils sont allemands, français, grecs, italiens, suisses. Le dénominateur commun ? Ils ont passé plusieurs mois dans les locaux du site industriel de Thales Alenia Space à Toulouse et sont en train de plancher sur des sujets on-ne-peut-plus pointus. Encadrés par une quinzaine d’experts, les REVOLVE(RS) se sont déjà familiarisés à leur sujet de recherche. Ils ont dû acquérir une culture industrielle, rencontrer des spécialistes et chercheurs pour travailler sur leur sujet de thèse, pendant 2 et 3 ans, et ce, en coopération avec les différents partenaires. Tout savoir sur les REVOLVERS

 

REVOLVE, un projet en phase avec les attentes du marchés des Télécommunications :

 

 

Dans ce marché oh-combien compétitif qu’est celui des télécommunications spatiales, les satellites doivent être de plus en plus intelligents. Les charges utiles (les antennes en particulier) doivent gagner en capacité, en flexibilité et en agilité. Elles doivent en effet pouvoir se reconfigurer en orbite afin de s’adapter à l’évolution du besoin d’un opérateur au cours d’une mission spécifique. Des spectres radiofréquences de plus en plus élevés doivent être utilisés pour que les utilisateurs puissent bénéficier de davantage de bande passante et avoir plus de débit sur leur smartphone. Mais « monter en fréquences » ou disposer de liaisons reconfigurables, ce n’est pas une « mince affaire ». Cela nécessite de développer des antennes intégrées, capables de générer un grand nombre de faisceaux « pointables » électroniquement, de maitriser des procédés de fabrication intégrés et compatibles de l’environnement spatial. Nos 7 doctorants devront donc proposer des concepts  disruptifs d’antennes basés sur des technologies émergentes dans domaines tels que le VHTS (Internet très haut débit par satellite), les mini-geos, les méga-constellations ou la convergence avec la 5G.

 

En l’occurrence, Place du Capitole, les doctorants essaieront de faire un réel travail de pédagogie pour expliquer ces enjeux, et rendre accessibles leurs travaux de recherche. Ils expliqueront au grand public le fonctionnement des ondes radiofréquence, qui sont utilisées en orbite pour les télécommunications par satellite, à  l’aide de démonstrations ludiques.

Ils effectueront des analogies avec d’autres ondes, qui nous sont plus familières : la lumière qui nous permet de voir, le son qui nous permet d'entendre, et même la chaleur du soleil qui est vitale pour la vie sur la Terre. Nous ne pouvons en revanche ni voir ni entendre les ondes radiofréquences, contrairement à nos téléphones portables ou nos satellites, qui les utilisent pour transmettre l’information.

Place du Capitole toujours, on assistera au lancement du concours « Space for kids », qui vise à créer un lien fort entre des écoles européennes, le corps professoral et les partenaires du projet REVOLVE. Un événement tel que celui-ci a pour objectif de rendre le domaine spatial accessible, comme l’ont fait récemment les astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale. Cette démarche ambitionne de démocratiser un secteur passionnant, souvent méconnu du grand public, pour le faire découvrir aux petits et grands enfants que nous sommes ! Venez nombreux sur la Place du Capitole du 7 au 13 juillet !

Les partenaires du projet :

REVOLVE est organisé sous la responsabilité de l’Université Heriot-Watt, à Edinbourg en coopération avec Thales Alenia Space, garant industriel du projet, et l’IETR de Rennes. Les 3 partenaires collaborent de longue date ; l’IETR et Thales Alenia Space partagent même  un laboratoire de recherche commun baptisé « MERLIN ». 2 autres partenaires à la pointe des nouvelles technologies sont également associés au projet : LSS, société munichoise spécialisée dans les structures déployables, et Prodintec, entreprise espagnole spécialisée dans la fabrication additive. Parce que former les ingénieurs et chercheurs industriels de demain, c’est un peu construire le paysage industriel européen du futur, les 5 partenaires du projets mettront toute leur énergie pour mettre en application ces projets d’étude.  + d'info

Ce projet a reçu un financement du programme Innovative Training Network de Horizon 2020 de l’Union Européenne, en vertu de la convention de subvention No 722840.
 

Copyrights:
REVOLVE logo: © REVOLVE
The REVOLVERS: ©Thales Alenia Space/J-P Grèzes
Spacebus NEO: ©Thales Alenia Space/Master Image Programmes
Satellite: ©Thales Alenia Space
Place du Capitole: © Mairie de Toulouse