Sabrina Andiappane, ingénieure chez Thales Alenia Space, récompensée dans le cadre des Trophées des Femmes de l’Industrie

Une détermination à toute épreuve !

 
Sabrina Andiappane, ingénieure chez Thales Alenia Space sur le site de Cannes a reçu, dans le cadre des Trophées des femmes de l'industrie (en France), un trophée prestigieux dans la catégorie "Débuts prometteurs".

 
Comment, à l'âge de 26 ans, Sabrina est-elle arrivée jusqu'au Podium d'Usine Nouvelle ?
 

Thales Group - Sabrina_323

Tout d'abord, par passion. Sabrina, enfant, voulait être astronaute, puis plus tard savait qu'elle voulait travailler dans un domaine en lien avec l'espace.

Aussi peut-être, parce qu'à un croisement de sa vie, elle a osé se diriger vers l’électronique, elle a osé l'école d'ingénieur, l'ESIEE, avec option radiocommunications.

Sabrina a non seulement eu la volonté de s’engager dans des études d'ingénieur, mais elle a également eu conscience de l'importance de son choix. Elle a créé, avec d'autres ingénieures et futures ingénieures une association soutenue par Universcience (Cité des Sciences et de l’Industrie, Palais de la Découverte) "Allez les Filles ! Osez les Sciences !". Et comme marraine de leur association, elles ont choisi Claudie Haigneré !

Leur association soutient depuis sa création le fameux « Trophée des femmes de l'industrie". Et cette année, Sabrina a décidé d'être elle-même candidate.  La boucle est bouclée ! Mais la trajectoire n'en est qu'à son commencement.


Comment Sabrina est-elle rentrée chez Thales Alenia Space?

Sabrina a réalisé son stage de fin d'étude sur le site industriel de Cannes. Diplômée en 2013, elle  travaille d’abord en sous-traitance pendant 2 ans puis est finalement embauchée en avril 2016. Polyvalente, Sabrina Andiappane porte « 2 casquettes » au sien de la société. Elle est à la fois « Ingénieure Radio-Fréquence et gestion de données de bord" et travaille sur la  "Gestion de projets R&D européens », en lien avec le CNES, l’ESA et l’Union Européenne.

Sabrina travaille actuellement sur le projet H2020 « I3DS (Integrated 3D sensors) » qui fait partie du « Strategic Research Cluster on Space Robotics Technologies" de la Commission Européenne.  Le but est de développer des "building blocks" pour les futures missions spatiales robotiques. 6 projets sont menés en parallèle. I3DS en fait partie. A chaque projet correspond un building block et un consortium. Sabrina est responsable du consortium I3DS, composé de 10 partenaires.


Ce dont elle est le plus fière ?

Elle est devenue un exemple pour ses quatre nièces qui veulent toutes les quatre "faire comme leur tante quand elles seront grandes". Comprendre, entreprendre et se diriger vers les sciences.


« Si j’étais un homme » (question posée par Usine Nouvelle)
 

Thales Group - Sabrina_Pierre



"Je ne me ferais pas remarquer dans les réunions où je suis la seule femme. Je n’entendrais pas dire que j’ai été embauchée parce que j’étais une femme. » Rires

Sabrina est également marraine de "Elles bougent" et est investie dans le groupe de travail « XYZ sur l’équation intergénérationnelle » au sein du comité d’échange de Cannes.

Bien dans son métier, passionnée, motrice, actrice, volontaire , lucide, possédant de nombreuses cordes à son arc... Thales Alenia Space tient à renouveler ses félicitations à Sabrina Andiappane pour son prix prestigieux !