Thales Alenia Space construira les satellites CIMR de la mission Copernicus

Pour répondre aux besoins prioritaires des principales communautés de l’Arctique

 

Rome – 13 novembre 2020 - Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), annonce aujourd’hui avoir signé un contrat de 495 millions d’euros et dont la première tranche s’élève à 93 millions d'euros, avec l’Agence spatiale européenne (ESA), pour la construction des satellites de surveillance de l’environnement CIMR (Copernicus Imaging Microwavve Radiometer) , le montant total du contrat est de 495 m€. La mission CIMR fait partie du programme Copernicus expansion de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) en partenariat avec la Commission Européenne. Le programme phare Copernicus fournit des données d’observation de la Terre et in situ ainsi qu’une large gamme de services de surveillance et de protection de l’environnement, du surveillance du climat et d’évaluation des catastrophes naturelles dans le but d’améliorer la qualité de vie des citoyens européens.

Thales Alenia Space sera le maître d'œuvre pour cette  mission avec comme principaux partenaires OHB Italia pour l'instrument et HPS (High Performance Space Structure System GmbH) pour le réflecteur d’antenne. Cette mission est destinée à fournir des observations de la température de la surface de la mer, de la concentration de glace et de la salinité de la surface de la mer. De manière unique, elle observera également un large éventail d'autres paramètres de la banquise comme son épaisseur, sa dérive, son type / stade de glace, l’épaisseur de la neige la recouvrant ou encore la température de surface de la glace. CIMR répondra aux besoins prioritaires des principales communautés d'utilisateurs de l'Arctique et améliorera la continuité des missions de surveillance des régions polaires, notamment en termes de résolution spatiale (~ 5 km), de résolution temporelle (sub-journalière) et de précision géophysique. Les performances de mesure de la mission CIMR sont à la pointe des technologies dans le monde entier.

 

 "Thales Alenia Space mettra sa solide expertise héritée à la fois des programmes Copernicus et des technologies radar au service de cette mission considérée comme essentielle à la mise en œuvre réussie de la politique intégrée pour l’Arctique de l’Union Européenne", a déclaré Hervé Derrey, Président Directeur Général de Thales Alenia Space.

Le système CIMR comprend jusqu'à 3 satellites dédiés à la surveillance jour et nuit des terres, des glaces et des océans volant en cortège libre avec le satellite METOP SG B. L'orbite de CIMR est quasi-polaire, quasi circulaire et héliosynchrone. Afin d'acquérir des mesures sur une large fauchée, l'instrument tourne en continu autour d'un axe parallèle à la verticale du satellite sur lequel il est monté. Le système d'antenne visualise la scène terrestre avec un angle d'incidence presque constant d'environ 55,5 degrés.

Les satellites CIMR embarquent chacun un radiomètre à micro-ondes multifréquence à balayage conique à large fauchée fournis par OHB Italia et fonctionnant de la bande L à la bande Ka, permettant des mesures radiométriques avec des niveaux de précision sans précédent. CIMR sera conçu pour une durée de vie nominale de 7 ans avec une couverture sub-journalière des zones arctique et antarctique Il sera compatible avec les lanceurs Vega-C et Ariane 6-2 et sera équipé d'un système de rentrée contrôlée.

Massimo Claudio Comparini, Directeur des activités Observation, Exploration et Navigation de Thales Alenia Space a déclaré : "Nous sommes fiers de mener cette mission cruciale pour l'Europe et pour les communautés arctiques, car CIMR fournira des services opérationnels liés à la surveillance continue des glaces de mer et de l'environnement arctique ".

Ce programme bénéficiera à la fois de l'héritage éprouvé de Thales Alenia Space dans la réalisation de  missions Copernicus et de satellites d'observation de la Terre ainsi que de l'expérience d'OHB Italia dans l’imagerie hyperfréquence à balayage conique. La plateforme est basée sur la nouvelle ligne de produits multimission MILA de Thales Alenia Space, et le grand réflecteur déployable sera fourni par la société allemande HPS.

 

En savoir plus sur les contributions industrielles

Thales Alenia Space en Belgique est responsable de l'unité de contrôle et de distribution de puissance (PCDU) et de l’assemblage des cellules photovoltaïques des panneaux solaires. Thales Alenia Space en Suisse fournira la caméra de surveillance, Thales Alenia Space en Espagne le système de calibration et de réception, l’équipement de contrôle de l’instrument (ICU) et les boîtiers déportés d’interface gestion bord (LCU et RIU) tandis que Leonardo fournira les senseurs d’étoiles.

 

À propos de la politique intégrée pour l’Arctique de l'Union Européenne

L'importance stratégique, environnementale et socio-économique de la région arctique, comprenant à la fois l'océan Arctique et les mers adjacentes est aujourd’hui reconnue. L'environnement fragile de l'Arctique est également un indicateur direct et essentiel du changement climatique, qui requiert la mise en œuvre d’actions spécifiques d'atténuation de l’impact du changement climatique et d'adaptation, comme établi lors de la COP-21 qui s’est tenue à Paris en décembre 2015.
À cette fin, la "politique arctique intégrée de l'UE" a identifié et aborde trois domaines prioritaires :
1.    Le changement climatique et la sauvegarde de l'environnement arctique (moyens de subsistance des peuples autochtones, environnement arctique).
2.    Le développement durable au sein et aux alentours de l'Arctique (exploitation des ressources naturelles comme le poisson, les minerais, le pétrole et le gaz), « l’économie bleue », la navigation sûre et fiable (route maritime du Nord de l'Arctique).
3.    La coopération internationale sur les questions arctiques (recherche scientifique, projets de coopérations bilatérale et européenne, gestion des pêches / protection des écosystèmes, pêche commerciale).
Compte tenu de la faible densité de population et du manque de voies de communications, la surveillance en continu à l'aide de satellites d'observation de la Terre, de navigation et de télécommunications du vaste et hostile environnement arctique dans un monde en constante évolution, est considérée comme essentielle pour la mise en œuvre réussie et la gestion efficace de la politique intégrée pour l’Arctique de l'UE.

 

À propos des paramètres mesurés par la mission CIRM – Source ESA

La température de la surface de la mer est nécessaire à la modélisation du climat, l'analyse à méso échelle, les prévisions océaniques et comme indicateur du changement climatique,
La concentration des glaces est le paramètre le plus important pour la navigation opérationnelle dans les eaux infestées de glaces de mer et pour les services climatologiques,
La salinité de la surface de la mer est une variable climatique essentielle qui joue un rôle fondamental dans la densité de la circulation océanique mondiale, le cycle de l'eau et le climat,
L'épaisseur de la banquise est un paramètre déjà mesuré par les satellites altimétriques, mais un produit d'épaisseur de banquise mince à haute résolution spatiale à des fins de navigation n'existe pas pour l'océan Arctique et sera crucial pour les applications opérationnelles,
Les paramètres de dérive de la banquise sont non seulement importants pour la navigation, mais la couverture et le mouvement de la glace ont un effet majeur sur les flux de chaleur entre l'océan et l'atmosphère, ainsi qu'un impact sur le flux d'eau douce jouant quant à lui un rôle important dans la circulation thermohaline,
Le type et l’état de la glace est également un paramètre clé pour les services opérationnels (navigation, opérations maritimes) ainsi que pour la modélisation du climat L’épaisseur de la neige sur la banquise permet de déterminer précisément le franc-bord de la banquise,
La température de surface de la glace est potentiellement un paramètre aussi important que celui de la température de la surface de la mer en termes d'assimilation de la diffusion verticale de la chaleur.

 

Vue d'artiste : © Thales Alenia Space/Briot

 

A PROPOS DE THALES ALENIA SPACE
Combinant plus de quarante ans d’expérience et une diversité unique en terme d’expertise, de talents et de cultures les architectes de Thales Alenia Space conçoivent et délivrent des solutions innovantes pour les télécommunications, la navigation, l’observation de la Terre et la gestion de l’environnement, l’exploration, les sciences et les infrastructures orbitales. Les institutions, gouvernements et entreprises comptent sur Thales Alenia Space afin de concevoir, réaliser et livrer  des systèmes satellitaires : pour géolocaliser et connecter les personnes et les objets partout dans le monde; pour observer notre Planète; pour optimiser l'utilisation des ressources de la Terre ainsi que celles de notre Système Solaire. Thales Alenia Space a la conviction que l’espace apporte une nouvelle dimension à l’humanité pour bâtir une vie meilleure et durable sur Terre. Société commune entre Thales (67%) et Leonardo (33 %), Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d'affaires d’environ 2,15 milliards d’euros en 2019 et emploie environ 7700 personnes dans 9 pays. www.thalesaleniaspace.com

 

THALES ALENIA SPACE – CONTACTS PRESSE

Sandrine Bielecki    
Tel: +33 (0)4 92 92 70 94    
sandrine.bielecki@thalesaleniaspace.com

Catherine des  Arcis    
Tel: +33 (0)4 92 92 72 82    
catherine.des-arcis@thalesaleniaspace.com