Aller au contenu principal

Thales Alenia Space et QinetiQ ouvrent la voie des nanosatellites multimissions en très basse orbite terrestre

Signature d’un contrat d’étude en faveur de Skimsat, un concept disruptif visant à réduire le coût des satellites d’observation de la Terre et une avancée supplémentaire pour les initiatives du New Space

 

Bristol, le 19 juillet 2022 - Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), et QinetiQ ont signé un contrat d’étude avec l’Agence spatiale européenne (ESA) portant sur la faisabilité de nanosatellites multimissions en très basse orbite terrestre (VLEO - Very Low Earth Orbit).

Cette phase d’étude (A/B1) a pour but de maturer la conception du démonstrateur Skimsat, un satellite multimission en très basse orbite terrestre (> 300 km) qui vise à réduire sensiblement le coût de l’observation de la Terre, tout en augmentant les performances grâce à des altitudes opérationnelles nettement plus basses. Ce satellite flexible, compact et ultra modulaire bénéficiera des développements en matière de propulsion électrique à haut rendement, afin de réduire sa traînée aérodynamique.

Son faible encombrement le rendra compatible avec des lanceurs conçus pour des petits satellites en termes de dimensions, comme ceux actuellement développés au Royaume-Uni, afin d’offrir aux clients des délais d’exécution sensiblement plus courts que ceux des lanceurs classiques actuels de capacité similaire.

Cette étude sera menée par Thales Alenia Space au Royaume-Uni et par l’équipe de QinetiQ Space en Belgique, et financée au titre des activités DPTD (Discovery Preparation and Technology Development) de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Les charges utiles embarquées sur la plateforme multimission Skimsat seront identifiées dans le cadre de l’étude pour une démonstration des applications possibles en VLEO, avant la première mission commerciale. Cette nouvelle initiative s’inscrit pleinement dans l’approche New Space de Thales Alenia Space et reflète l’aptitude de l’entreprise à répondre aux besoins disruptifs en partenariat avec des plus petits acteurs du spatial.

Andrew Stanniland, CEO de Thales Alenia Space au Royaume-Uni, a déclaré : "Cette importante étude, qui doit aboutir à une démonstration en très basse orbite terrestre, fera appel à l’excellence technique et créative de nos équipes basées au Royaume-Uni, qui travailleront en étroit partenariat avec l’équipe de QinetiQ Space en Belgique. Le concept Skimsat est une innovation majeure qui entend révolutionner le marché de l’observation de la Terre en remettant en question l’usage traditionnel des hautes altitudes pour éviter la traînée aérodynamique, et en créant un nouveau business model pour l’imagerie haute résolution basé sur une longévité et des délais d’exécution optimisés, afin d’offrir au marché l’avantage de satellites encore plus économiques".

Frank Preud’homme, responsable Sales & Business Development au sein de QinetiQ en Belgique, a déclaré : "Nous nous réjouissons à la perspective de développer la plateforme satellitaire de prochaine génération, et heureux d’offrir à nos clients la qualité, la fiabilité et le caractère éprouvé des plateformes PROBA, combinés aux avantages de la très basse orbite terrestre. Nous sommes ravis de travailler avec Thales Alenia Space pour faire de ce projet une réalité".

"Cette activité de développement préparera le terrain pour traiter et valider les besoins et défis spécifiquement inhérents au vol en très basse orbite terrestre. Elle créera de nouvelles opportunités d’applications innovantes soit pour le marché commercial, soit pour la communauté scientifique" ajoute Stefanie Kohl, Ingénieur Système à l’Agence Spatiale Européenne.

 

A propos de THALES ALENIA SPACE

Combinant plus de quarante ans d’expérience et une diversité unique en termes d’expertise, de talents et de cultures, les architectes de Thales Alenia Space conçoivent et délivrent des solutions innovantes pour les télécommunications, la navigation, l’observation de la Terre et la gestion de l’environnement, l’exploration, les sciences et les infrastructures orbitales. Les institutions, gouvernements et entreprises comptent sur Thales Alenia Space afin de concevoir, réaliser et livrer des systèmes satellitaires : pour géolocaliser et connecter les personnes et les objets partout dans le monde ; observer notre Planète ; optimiser l'utilisation des ressources de la Terre et celles de notre Système solaire. Thales Alenia Space a la conviction que l’espace apporte une nouvelle dimension à l’humanité pour bâtir une vie meilleure et durable sur Terre. Société commune entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), Thales Alenia Space forme également la Space Alliance avec Telespazio pour proposer une offre complète de solutions incluant les services. Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d'affaires d’environ 2,150 milliards d’euros en 2021 et emploie environ 8900 personnes dans 10 pays, avec 17 sites en Europe et une usine aux États-Unis. www.thalesaleniaspace.com

 

THALES ALENIA SPACE – Contacts presse :

Sandrine Bielecki    
Tel: +33 (0)4 92 92 70 94    
sandrine.bielecki@thalesaleniaspace.com

Catherine des Arcis    
Tel.: +33 (0)6 78 64 63 97    
catherine.des-arcis@thalesaleniaspace.com