Thales Alenia Space signe un contrat avec l'Agence spatiale britannique pour travailler sur une mission liée au changement climatique

Royaume-Uni, 9 novembre 2017 – Une entreprise britannique a été sélectionnée pour réaliser l'assemblage, l’intégration et les tests (AIT) d'un satellite qui contribuera à lutter contre le changement climatique, a annoncé aujourd'hui le secrétaire d’Etat pour la Science, Jo Johnson.

Thales Alenia Space a signé un contrat avec l’agence spatiale britannique pour travailler sur MicroCarb, mission conjointe franco-britannique qui mesurera les sources et les puits de CO2, principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. C'est la première mission européenne destinée à caractériser les flux de gaz à effet de serre à la surface de la Terre et à mesurer la quantité de carbone absorbée par les océans et les forêts, les principaux puits de la planète.

La mission, dont le lancement est prévu en 2020, contribuera également aux efforts internationaux visant à mesurer la quantité de gaz carbonique émise par les processus naturels et les activités humaines. La mission MicroCarb permettra à l'Agence spatiale britannique et à l’agence spatiale française CNES d'ouvrir la voie à un système opérationnel à plus long terme en réponse à l'accord COP21 de Paris.

Les ingénieurs de Thales Alenia Space travailleront en étroite collaboration avec l'équipe de projet du CNES et auront la responsabilité complète de la gestion et de la livraison du programme AIT du satellite au sein du centre national des tests de satellites (NSTF*) situé à Harwell. Cette installation de classe mondiale, dont l'ouverture est prévue en 2020, a reçu un financement de 99 millions de livres sterling du Fonds pour la Stratégie Industrielle du Gouvernement Britannique afin de renforcer les capacités spatiales du Royaume-Uni pour la conception et la construction d'instruments spatiaux plus complexes et de satellites technologiquement avancés.

 
Thales Group - MicroCarb_1

Le secrétaire d’Etat pour la Science, Jo Johnson, a déclaré lors d'une visite des installations de Thales Alenia Space à Belfast : « Le secteur spatial britannique regorge de talents et notre collaboration avec la France sur la mission MicroCarb est une excellente plateforme pour démontrer notre science et notre ingénierie de pointe, qui sont au cœur de notre stratégie industrielle. C'est formidable de voir que notre investissement de 99 millions de livres sterling dans la NSTF fait déjà la différence pour le secteur. Cette installation fera de Harwell un centre mondial de technologie spatiale innovante, aidant les entreprises britanniques telles que Thales Alenia Space à être plus compétitives sur le marché mondial et soutenant notre ambition de capturer 10% du marché spatial mondial d'ici 2030 ».

Ce contrat reflète la stratégie de Thales Alenia Space de développer son empreinte européenne et s'inscrit pleinement dans les tendances du marché et la dynamique de croissance.

Ben Olivier, Président Directeur Général de Thales Alenia Space au Royaume-Uni, a ajouté: « MicroCarb sera une démonstration significative de ce que la technologie spatiale et la science en provenance des satellites peuvent apporter à la compréhension du cycle du carbone et dont la finalité est d’aider les décideurs à développer les meilleures politiques pour un monde meilleur. Nous sommes fiers de prendre part à cet effort ».

Thales Group - MicroCarb_2


Pour Thales Alenia Space au Royaume-Uni, il s'agit d'une étape importante dans la reconnaissance de la capacité de développement de l'entreprise en tant que maître d'œuvre au Royaume-Uni pour de grandes missions spatiales. Gérer l'assemblage, l’intégration et les tests du satellite MicroCarb est, pour Thales Alenia Space au Royaume-Uni, la première opportunité de travailler avec le CNES pour réaliser une importante mission d'observation de la Terre. Cela démontre également la confiance accordée à Thales Alenia Space au Royaume-Uni et à ses équipes d'ingénieurs hautement qualifiés.
 
* National Satellite Test Facility
 

A propos de l’Agence spatiale britannique :

L'Agence spatiale britannique gère les efforts britanniques dans le domaine de l’exploration de l'espace. Elle s’assure que les investissements dans la science et la technologie apportent des bénéfices au Royaume-Uni et dans la vie quotidienne. L'Agence spatiale britannique est responsable de toutes les décisions stratégiques concernant le programme spatial civil britannique. Faisant partie du Département pour les Affaires, l'Énergie et la Stratégie Industrielle, l'Agence spatiale britannique aide à réaliser l'ambition du gouvernement d’accroître la part de l’industrie de 10 % au sein du marché spatial mondial avant 2030.
 
L’Agence spatiale britannique :
  • Soutient le travail du secteur spatial britannique, faisant connaître les activités spatiales au niveau national et à l'étranger,
  • Aide à comprendre la place de l’homme au sein de l'univers, au travers de la science et de l'exploration,
  • Inspire la nouvelle génération des scientifiques britanniques et des ingénieurs,
  • Régule et valide le lancement, les opérations de lancement et les règles liées aux bases de lancement,
  • Promeut la coopération et la participation avec  l'Agence spatiale européenne et avec ses partenaires internationaux.
Contact Presse : Gareth Bethell, Responsible presse – Agence spatiale britannique, 01793 418069 or comms@ukspaceagency.bis.gsi.gov.uk
 
 
A propos de MicroCarb :

MicroCarb est une mission satellite, dont le lancement est prévu en 2020, conçue pour cartographier les sources et les puits de dioxyde de carbone (CO2). Son spectromètre dispersif sera capable de mesurer la concentration totale de CO2 dans la colonne avec un degré élevé de précision sur toute la Terre, et à l'échelle régionale pour éclairer la prise de décision sur le changement climatique. Lors de la COP21, la France a annoncé son intention de lancer la première mission européenne sur le carbone dans un contexte international de compréhension des flux de carbone. Toutes les nations devront surveiller le carbone dans les années à venir. Le Royaume-Uni entretient une relation privilégiée avec la France et un accord bilatéral a été signé par le Premier Ministre en janvier 2014, validant la décision de travailler ensemble sur le spatial. Conformément à cet accord et reconnaissant le fort positionnement du Royaume-Uni dans le domaine du climat, de l'observation du carbone et de la terre, le CNES a demandé au Royaume-Uni d'être son partenaire.
 
L'investissement de l'Agence spatiale britannique dans la mission MicroCarb  démontre son intérêt pour les mesures du CO2. Il offre à son industrie et ses universités une position privilégiée dans le développement des technologies et des compétences soutenant le marché croissant lié à l’étude du carbone. Cet investissement renforce le rôle des Sciences au Royaume Uni et positionne le pays comme un leader dans le traitement des données pour l’Observation de la terre fournissant des Variables Climatiques Essentielles (ECVs).
 

A propos de Thales Alenia Space :
 
Combinant plus de quarante ans d’expérience et une diversité unique en terme d’expertise, de talents et de cultures les architectes de Thales Alenia Space conçoivent et délivrent des solutions innovantes pour les télécommunications, la navigation, l’observation de la Terre et la gestion de l’environnement, l’exploration, les sciences et les infrastructures orbitales. Les institutions, gouvernements et entreprises comptent sur Thales Alenia Space afin de concevoir, réaliser et livrer  des systèmes satellitaires : pour géolocaliser et connecter les personnes et les objets partout dans le monde; pour observer notre Planète; pour optimiser l'utilisation des ressources de la Terre ainsi que celles de notre Système Solaire. Thales Alenia Space a la conviction que l’espace apporte une nouvelle dimension à l’humanité pour bâtir une vie meilleure et durable sur Terre. Société commune entre Thales (67%) et Leonardo (33 %), Thales Alenia Space forme la Space Alliance avec Telespazio pour proposer une offre complète de solutions incluant les services. Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d'affaires de l’ordre de 2.4 milliards d’euros en 2016 et emploie 7980 personnes dans 9 pays. www.thalesaleniaspace.com
 
 
Contacts Presse Thales Alenia Space :

Sandrine Bielecki    
Phone: +33 (0)4 92 92 70 94    
sandrine.bielecki@thalesaleniaspace.com

Chrystelle Dugimont
Phone: +33 (0)4 92 92 74 06
chrystelle.dugimont@thalesaleniaspace.com
Documents

Feel free to
download the files