Aller au contenu principal

Thales Alenia Space remporte un contrat d’étude de faisabilité portant sur les habitats lunaires

Choisie par l’Agence spatiale italienne pour étudier 16 projets de conception pour l’hébergement des astronautes

Rome, le 8 avril 2021 - Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), a remporté un contrat auprès de l’Agence spatiale italienne (ASI) pour étudier la faisabilité de 16 idées de conception visant à établir une future présence humaine sur la Lune. Cette initiative de l’ASI s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique avec la NASA, au titre de son programme Artemis d’exploration humaine de la Lune, à la fois à sa surface et depuis son orbite.

© NASA

Ces études pourraient servir à étayer une feuille de route pour la participation italienne à ce programme lunaire – et même au développement d’une économie lunaire durable.

Ces études porteront tout particulièrement sur un concept de « Shelter », un module d’habitat de surface pressurisé qui pourra accueillir les astronautes en cas d’urgence et comme point de départ d’activités d’exploration du sol lunaire, ainsi que sur un système de télécommunications pour faciliter les liaisons entre la base lunaire, la station orbitale Gateway et la Terre.

Parmi les autres éléments étudiés, on peut citer des modules de surface pressurisés, tels qu’un laboratoire de recherches scientifiques, un dôme pressurisé d’observation de nouvelle génération à bord de la Gateway, et un module d’habitation pour les astronautes. Des moyens de transport seront également envisagés pour permettre aux astronautes d’explorer le sol lunaire ou d’acheminer du fret vers la Gateway ou ailleurs sur la Lune, notamment un rover automatisé pour transporter des matières premières. Les servitudes de la future base lunaire comprendront un centre de traitement de données et une installation de production et de distribution d’énergie.

En tant que maître d’œuvre, Thales Alenia Space dirigera une équipe industrielle d’entreprises italiennes d’excellence, dont certaines n’appartiennent pas au secteur spatial traditionnel: AIKO, ALTEC, ARGOTEC, DESIGN GANG, ENEL, FONDAZIONE AMALDI, LEONARDO, MERLO, NANORACKS EUROPE, PIECO, PRIMA ADDITIVE, QASCOM, STELLANTIS, TELESPAZIO et VALUE PARTNERS.

« Au travers d’une démarche de fertilisation croisée, Thales Alenia Space coordonnera tous les partenaires de la supply chain pour mener une analyse globale des exigences fondamentales des futures missions d’habitation et d’exploration lunaire, en droite ligne de la vision stratégique de l’Agence spatiale italienne », a déclaré Massimo Comparini, CEO de Thales Alenia Space en Italie. « L’innovation est indispensable à la compétitivité de Thales Alenia Space face aux nouveaux défis. En cela, ce contrat illustre bien la manière dont le développement de technologies d’avant-garde peut favoriser les synergies et encourager les contributions de secteurs tiers. »

La sélection de Thales Alenia Space comme partenaire du programme Artemis reflète sa vision stratégique. Après l’orbite basse terrestre et l’orbite lunaire, le développement de modules de surface lunaires représente un nouveau défi qui jette les bases des projets gouvernementaux et commerciaux conjoints de ces 30 prochaines années.

© Thales Alenia Space/Briot

Le programme Artemis : Cap sur la Lune en 2024 !

Le programme Artemis se déroulera en trois phases : phases : la première - Artemis 1 - est un vol non-habité destiné à tester le système de lancement et la capsule Orion ; la deuxième - Artemis 2 - sera le premier vol habité d’Orion ; et la troisième - Artemis 3 - sera la mission d’atterrissage d’astronautes sur la Lune en 2024. Ce programme vise à établir des structures pérennes sur la Lune et sur son orbite, afin de soutenir l’exploration humaine de sa surface et d’y effectuer diverses études scientifiques. La station Lunar Gateway est l’élément clé de ce programme, puisqu’elle servira à la fois d’avant-poste orbital pour les astronautes en transit vers la Lune, et de laboratoire pour la recherche scientifique, afin de soutenir le développement de futures missions d’exploration de l’astre d’ici la fin de la décennie.

Lunar Gateway

La Lunar Gateway est l’un des piliers du programme Artemis de la NASA, destiné à établir une base durable d’exploration de la Lune et au-delà. Ce projet est mené dans le cadre d’une coopération internationale impliquant pour l’instant la NASA (USA) et l’ESA (Europe). Assemblée pièce par pièce de manière automatique, cette station d’environ 40 tonnes évoluera en orbite NRHO (Near Rectilinear Halo Orbit) autour de la Lune. Elle comprend essentiellement des modules dédiés à l’habitation des équipages, à l’alimentation en énergie, la propulsion, la logistique et les communications, ainsi qu’un bras robotique et des ports d’amarrage. Elle n’a pas vocation à être occupée en permanence, mais pourra accueillir jusqu’à 4 astronautes simultanément pendant un à trois mois. L’expérience acquise sur et autour de la Lune aidera la NASA à préparer l’envoi des premiers astronautes vers Mars à l’horizon 2030, et la Gateway jouera un rôle clé dans ce processus.

Rôle joué par Thales Alenia Space dans le défi lunaire

Thales Alenia Space, déjà responsable des systèmes thermomécaniques du Module de service européen (ESM) du vaisseau Orion, assure un rôle de tout premier plan dans la contribution de l’Agence spatiale européenne (ESA) à la station cislunaire Gateway avec les modules ESPRIT et I-HAB. L’entreprise participe également au système d’atterrissage habité HLS (Human Landing System) de la NASA, dans le cadre du consortium emmené par la société Dynetics récemment sélectionnée par l’agence spatiale américaine, ainsi qu’au programme de rover VIPER de la NASA, chargé de rechercher des traces d’eau au pôle Sud de la Lune. De plus, pour Northrop Grumman, Thales Alenia Space développera le module pressurisé de HALO (Habitation And Logistics Outpost), l’un des deux premiers éléments de la Lunar Gateway qui seront lancés d’ici la fin 2023, et dont la phase initiale de soudage a récemment été effectuée à l’usine de Thales Alenia Space à Turin, en Italie

A PROPOS DE THALES ALENIA SPACE
Combinant plus de quarante ans d’expérience et une diversité unique en termes d’expertise, de talents et de cultures, les architectes de Thales Alenia Space conçoivent et délivrent des solutions innovantes pour les télécommunications, la navigation, l’observation de la Terre et la gestion de l’environnement, l’exploration, les sciences et les infrastructures orbitales. Les institutions, gouvernements et entreprises comptent sur Thales Alenia Space afin de concevoir, réaliser et livrer des systèmes satellitaires : pour géolocaliser et connecter les personnes et les objets partout dans le monde ; observer notre Planète ; optimiser l'utilisation des ressources de la Terre et celles de notre Système solaire. Thales Alenia Space a la conviction que l’espace apporte une nouvelle dimension à l’humanité pour bâtir une vie meilleure et durable sur Terre. Société commune entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), Thales Alenia Space forme également la Space Alliance avec Telespazio pour proposer une offre complète de solutions incluant les services. Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d'affaires d’environ 1,850 milliard d’euros en 2020 et emploie environ 7700 personnes dans 10 pays.

 

THALES ALENIA SPACE – CONTACTS PRESSE

Sandrine Bielecki    
Tel: +33 (0)4 92 92 70 94    
sandrine.bielecki@thalesaleniaspace.com

Tarik Lahlou        
Tel: +33(0)6 87 95 89 56    
tarik.lahlou@thalesaleniaspace.com