Aller au contenu principal

Thales parmi les entreprises les plus performantes du Carbon Disclosure Project

  • Thales atteint le plus haut niveau « Leadership » (A/A-) du réputé benchmark « Carbon Disclosure Project » qui évalue la transparence et les objectifs bas carbone des sociétés, et leur capacité à lutter contre le changement climatique
  • Thales, récompensée de la note « A- », fait partie des 21% des entreprises les plus performantes du secteur « Equipements électriques et électroniques ». Le Groupe figure ainsi au-dessus de la moyenne européenne (B) et de celle de son secteur (B-)
  • Cette note traduit les efforts du Groupe dans le domaine du développement durable et reflète son engagement dans une politique ESG plus globale, dont les objectifs ont été présentés le 5 octobre 2021 dernier lors du Thales ESG Investor Day

 

Une reconnaissance des efforts du Groupe en matière de lutte contre le changement climatique

Le Carbon Disclosure Project (CDP) est une organisation internationale à but non lucratif, qui détient la base de données mondiale la plus importante sur la performance environnementale des entreprises et des villes. Le CDP encourage les investisseurs, les entreprises et les villes à prendre des mesures pour construire une économie réellement durable, en les aidant à mesurer et comprendre leur impact sur l’environnement.

Depuis 2003, le CDP effectue une campagne annuelle à l’aide d’un questionnaire recueillant les informations sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) des entreprises.
Le CDP évalue les progrès d’une entreprise en matière de bonne conduite environnementale d’après les réponses apportées au questionnaire. Le plus haut niveau « Leadership » (A/A-), dont fait partie Thales, récompense les entreprises ayant adopté les meilleures pratiques en matière de lutte contre le changement climatique.

Parmi les critères retenus, Thales a en particulier été récompensée pour ses initiatives de réduction de ses émissions de CO2, son engagement sur les scope 1, 2, et 3, et la mise en place d’une gouvernance solide chargée de mettre en place la politique bas carbone du Groupe.

Thales accélère sa politique bas carbone et révise à la hausse ses objectifs

Annoncé lors de sa première journée Investisseurs dédiée à sa stratégie ESG, Thales entend lutter contre le réchauffement climatique en visant le « zéro émission nette » dès 2040. Le Groupe vise 35% de réduction de ses émissions de CO2 opérationnelles d’ici 2023 et 50% d’ici 20301 (scope 1, scope 2 et voyages d’affaires). Ces objectifs d’émissions opérationnelles sont alignés sur la trajectoire de limitation du réchauffement climatique à -1,5° de l’Accord de Paris.

Le Groupe prévoit par ailleurs que 100% de ses nouveaux produits et services soient éco-conçus en 2023, et renforce le dialogue avec ses fournisseurs pour les accompagner dans leurs propres engagements bas carbone, avec 100% des plans d’actions des 150 fournisseurs les plus émissifs agréés et engagés en 2023, et une collaboration systématique pour aligner ses fournisseurs sur son objectif de -50% en 2030.

Le plan d’action du Groupe pour un futur bas carbone sera soumis prochainement à une démarche de certification SBTi (Science-Based Target initiative).

Thales met à profit ses compétences dans le domaine des hautes technologies pour lutter contre le réchauffement climatique.

Dans le domaine de l’aviation civile, les systèmes Thales de gestion de vol et de contrôle du trafic aérien permettent l’optimisation des trajectoires et des opérations des avions, levier majeur pour atteindre l’objectif d’une division par 2 des émissions du secteur d’ici 2050. L’optimisation du transport aérien représenterait en effet entre 10 à 15% de baisse d’émissions de CO2, soit plus de 100 millions de tonnes de CO2 en moins à horizon 2040.

Thales s’appuie aussi sur son leadership mondial dans les capteurs et les satellites pour améliorer la surveillance et la compréhension des phénomènes climatiques. Thales Alenia Space développe des instruments de mesure qui permettent de mesurer le CO2 atmosphérique produit par l'activité humaine, avec une précision inégalée de 4 km2, permettant de détecter les pics de pollution d’une usine ou d’une ville par exemple.

Enfin, le Groupe développe des technologies de rupture pour rendre l’intelligence artificielle plus efficace énergétiquement. Thales est ainsi le premier industriel à développer une IA « frugale » se basant sur des algorithmes à faible consommation énergétique.

« Cette très bonne notation du Carbon Disclosure Project illustre l’engagement fort de Thales et de ses 81 000 collaborateurs dans la lutte contre le changement climatique. Le Groupe met à profit sa connaissance et sa maitrise des hautes technologies pour développer des solutions innovantes contribuant à un monde plus sûr, plus vert et plus inclusif. » Patrice Caine, Président-directeur Général, Thales

 

1 En valeur absolue et en référence à 2018