Thales et FJML : histoire d’un partenariat atypique

A partir du mois de juin 2018, nos jumelles thermiques Sophie contribueront à l'étude et à la conservation d'espèces sauvages en collaboration avec la Fondation Jean-Marc Landry. Partons ensemble à la découverte d'un partenariat qui a du sens...

 

Chez Thales, nous nous engageons auprès de ceux qui œuvrent pour le changement et travaillent à la préparation de notre avenir par la connaissance du monde qui nous entoure, afin de le rendre plus sûr, plus durable. La Fondation Jean-Marc Landry fait partie de ces acteurs d’un monde qui change, et dont les défis n’ont d’égaux que les moyens techniques que nous mettons en œuvre pour les relever.

Lorsque la Fondation Jean-Marc Landry nous a sollicités pour acquérir des jumelles thermiques, nous avons pu affirmer concrètement que la préservation des écosystèmes est un objectif auquel le Groupe adhère naturellement.
Jean-Pascal Arrou-Vignod – Vice-Président, Optronique et Electronique de Missile, Thales LAS France

La Fondation

La Fondation Jean-Marc Landry est un organisme non gouvernemental suisse reconnu de pure utilité publique. Active sur le plan européen, plus particulièrement en France et en Suisse, elle travaille à la préservation de la biodiversité, à la conservation d’espèces et milieux menacés, ainsi qu’à l’amélioration de la coexistence entre les grands prédateurs et les activités humaines, tout particulièrement le loup et le pastoralisme. 
 

Un challenge européen

La Fondation s’attèle aujourd’hui à trouver, développer et mettre à disposition des solutions concrètes, viables et adaptées permettant de poursuivre durablement lesdites activités tout en préservant les espèces et les milieux sur lesquelles elles se déploient. Face à cette problématique mondiale, l’acquisition de meilleures connaissances sur les mœurs nocturnes de la faune sauvage et domestique est indispensable.
 

Un risque inquiétant                                                 

La Fondation Jean-Marc Landry occupe à l’heure actuelle une position pionnière dans ce secteur à forts enjeux. Les challenges posés par la coexistence entre les activités humaines et l’environnement sont de grande envergure. Afin de parvenir à les relever, le recueil d’informations de qualité sur le terrain est fondamental. Face à cette nécessité, nombre d’acteurs tels que la Fondation se retrouvent trop souvent confrontés aux limites des dispositifs techniques qui leurs sont accessibles en tant qu’organismes civils. Aujourd’hui, ces derniers ne sont pas en mesure d’obtenir des images suffisamment exploitables en raison de la non-adéquation des équipements dont ils disposent avec la réalité du terrain.
Des projets de recherche entiers tels ceux menés par la Fondation se voient ainsi menacés, au même titre que les avancées en matière de préservation de la biodiversité qu’ils rendent possibles. Conséquemment, l’ensemble de la réflexion portant sur un avenir plus serein, basé sur une connaissance solide de l’environnement qui nous entoure et s’inscrivant dans le respect de ce dernier se retrouve mis en péril.
 

L'engagement de Thales dans la préservation de la biodiversité

C’est pourquoi Thales a décidé de s’engager auprès de la Fondation Jean-Marc Landry. Profitant de notre position de leader dans les solutions d'optronique et notamment de dispositifs de vision diurne et nocturne, nous n’avons pas hésité à mettre notre expertise au service d’un partenariat unique aux grandes ambitions.
Suite à l’acquisition de deux jumelles thermiques Sophie, la Fondation dispose aujourd’hui de moyens pour observer, surveiller et analyser l’écologie comportementale du loup, qui lui étaient difficilement accessibles hier encore. L’utilisation de nos jumelles, révélatrices du monde de la nuit, permet à l’équipe scientifique d’accéder à une somme d’informations qui révolutionne les connaissances sur le comportement du canidé sauvage en milieu agro-pastoral, ainsi que sur les interactions qu’il développe et entretient avec le bétail et les mesures de protection. Grâce au savoir-faire unique de Thales, ce passage de la simple hypothèse à la preuve fournie par l’observation vient pérenniser les recherches développées par la Fondation sur les solutions à apporter aux enjeux liés à la préservation de la biodiversité et à la conservation d’espèces sauvages et de milieux menacés.

Grâce à ce matériel performant et mobile, nous pouvons intervenir très rapidement en cas de problème, afin de comprendre ce qui se passe et de proposer une aide immédiate et concrète à l’éleveur touché.
Jean-Marc Landry - Directeur et Directeur de recherches, FJML

C’est donc avec fierté que Thales s’engage aujourd’hui auprès de la Fondation Jean-Marc Landry à faire avancer la recherche, en mettant son expertise au service de ceux qui travaillent à la construction d’un futur plus sûr, quel que soit leur domaine d’intervention.

J’ai été très surprise de constater que chaque interlocuteur nous considérait avec bienveillance et nous apportait toute l’aide possible, alors que nous sommes une structure de taille modeste et Thales un groupe de grande envergure. C’est ainsi que, d’une simple acquisition de caméras, nous avons développé un partenariat hors du commun qui s’avérera assurément utile, voire indispensable à d’autres projets de conservation des espèces et de la biodiversité partout à travers le monde ! Nous sommes fiers et impatients d’en être les ambassadeurs ! »
Marie Majkowiez - Attachée de presse et responsable de la communication, FJML

 

Plus d’informations sur la Fondation