La ville de New York, qui compte autant de surnoms que de raisons d’être visitée, est une des destinations les plus prisées au monde. De fait, ses aéroports figurent parmi les plus fréquentés de la planète et le Terminal 4 de l’aéroport international John F. Kennedy ne fait pas exception à la règle.

Sur la seule année 2017, plus de 21 millions de passagers (à peu près l’équivalent de la population de l’Etat de Floride) ont transité par ce terminal, qui a pour ambition de continuer à développer sa capacité d’accueil. Face au climat d’insécurité dans lequel nous vivons aujourd’hui, cet objectif de croissance des passagers constitue un enjeu clé pour l’avenir des aéroports.

Malgré les risques bien réels d’attaques (aussi bien physiques que cyber) auxquels sont exposés les aéroports, les procédures de sécurité sont souvent pénibles à supporter pour les passagers. Les opérateurs d’aéroports quant à eux doivent trouver un juste équilibre entre ces procédures de sécurité et le confort des passagers, et doser la capacité actuelle et les prévisions de croissance à long terme. L’enjeu est donc de taille.

Pour les accompagner dans ces moments décisifs, les responsables du Terminal 4 de l’aéroport JFK, ont choisi de faire appel à Thales et à son expertise mondiale en matière de solutions de sécurisation des aéroports.

« Nous avons été ravis de nous associer à Thales pour améliorer les opérations de sécurité du Terminal 4 », a déclaré Gert-Jan de Graaff, ancien PDG de JFKIAT, organisme chargé de l’exploitation du Terminal 4.

En raison de la qualité des services qu’il propose, notamment en matière de sécurité, le Terminal 4 est souvent perçu par les autres aéroports comme un modèle. Le vaste projet de modernisation de sa sécurité a permis d’améliorer la perception de la situation relative aux opérations de sécurité. Il représente donc pour Thales un caractère prioritaire, jalonné de nombreux défis.

« Dans le monde imprévisible et en rapide évolution dans lequel nous vivons, offrir aux passagers la garantie de voyager en toute sécurité et sereinement n’est pas un mince exploit », a estimé Alan Pellegrini, Président de Thales USA.

Pour Thales, l’objectif était double : moderniser et relier entre eux une combinaison d’anciens et de nouveaux systèmes afin de créer un centre opérationnel de sécurité (SOC) dernier cri et mettre en œuvre, pour la première fois aux Etats-Unis, sa solution de sécurité aéroportuaire. La capacité d’innovation des équipes Thales et la collaboration étroite avec le personnel de sécurité du Terminal 4 ont été le gage d’un déploiement réussi.

« Totalement intégré, ce nouveau centre opérationnel de sécurité (SOC) garantira la sécurité aussi bien des voyageurs que du personnel du Terminal 4. Il évoluera de concert avec le terminal, puisqu’il a été conçu de manière à pouvoir être agrandi à l’intérieur du terminal, mais également à pouvoir être connecté de manière stratégique avec l’extérieur », a expliqué Gert-Jan de Graaff.

Inauguré en mai 2018, le nouveau SOC du Terminal 4 se veut être synonyme de rendement, d’efficacité et de meilleure appréciation de la situation de la part du personnel de sécurité, permettant également d’améliorer considérablement les capacités de gestion en temps réel. Cette plateforme de sécurité intégrée regroupe tous les outils nécessaires à la gestion de la sécurité. Elle offre aux utilisateurs du système une vision globale de la situation, pour une réponse rapide et adaptée de la part du personnel de sécurité et des forces de l’ordre.

Alan Pellegrini insiste sur le fait que « la sécurité aéroportuaire est un point crucial et que, grâce aux capacités offertes par ce nouveau SOC, le Terminal 4 pourra s’appuyer sur Thales pour offrir un niveau de sécurité de premier ordre. »

Dans le contexte actuel, accroître la sécurité des aéroports est devenu un impératif. Dans le cas du Terminal 4, les résultats sont au rendez-vous, avec une amélioration notable des opérations de sécurité et de l’expérience des voyageurs, grâce à une approche plus proactive de la sécurité et une technologie évolutive, gage de croissance sur le long terme.