Mexico : une ville plus sûre

Moment décisif en ce début de XXIème siècle à Mexico : les habitants  et leur gouvernement local ont décidé de lutter face à un taux de criminalité croissant et de renverser la tendance. Un enjeu majeur pour l'industrie du tourisme et les investisseurs étrangers.

En 2009, les autorités de la ville décident de lancer le projet Ciudad Segura, ville sûre. Thales, en partenariat avec Telmex, remporte l'appel d'offres et travaille pendant près d'un an avec les principaux utilisateurs du futur système : les services de la ville, les forces de police, les autres services d'urgence, pour acquérir une compréhension profonde, détaillée de leurs modes d'intervention, de leurs besoins, ainsi que des formes d'insécurité auxquelles ils sont confrontés.

Fort de sa connaissance de la ville (Thales est présent dans le pays depuis 1965) et de son expertise en matière de sécurité, le Groupe propose rapidement une solution intégrée de sécurité urbaine fondée sur un dispositif de vidéo protection de très grande envergure. Une révolution aussi bien pour la population que pour les forces de l'ordre.

Telmex, opérateur national de télécommunication et partenaire naturel de l'opération Ciudad Segura, va installer en plusieurs phases près de 15 000 caméras dans les rues de la capitale. Les habitants voient bientôt s'intégrer dans le paysage urbain des milliers de caméras mais aussi des boutons d'appel d'urgence et des haut-parleurs capables de diffuser aussi bien des alertes sismiques que des messages dissuasifs en cas de trouble important. Les premiers effets ne se font pas attendre car les installations ne passent pas inaperçues et viennent opportunément réaffirmer la présence policière.

Dès les prémices du projet, les forces de police et l'ensemble des services d'urgence sont réorganisés en 5 districts (au lieu de 20). Chacun est doté d'un "C2" un centre de commandement et de contrôle. 35 à 60 agents peuvent y contrôler les caméras de leur secteur, reliées au C2 par fibre optique. Mais la pierre angulaire du système est l'impressionnant Centro de Comando, Control, Cómputo, Comunicaciones y Contacto Ciudadano de la Ciudad de México ou "C5". Connecté à tous les C2 en très haut débit il permet de superviser la sécurité. 350 agents surveillent les points chauds et répondent aux appels d'urgence, le fameux "911", ou à ceux transmis via les boutons installés dans les rues.

Pour compléter le dispositif, la police de Mexico peut également compter sur deux "C2" mobiles. Installés dans des camions, ces centres de commandement et de contrôle sont équipés de systèmes de communication, de drones, d'écrans… Ces concentrés de technologie sont notamment utilisés pour être au plus près du terrain lors d'événements exceptionnels comme le pèlerinage annuel de Notre Dame de Guadalupe ou encore des rencontres sportives.

Pour opérer efficacement un tel système, les forces de sécurité sont contraintes à de profonds changements d'organisation, de méthode, de mentalité parfois. Pour accompagner ces mutations, Thales, en prise directe avec ses utilisateurs a pensé un système global qui intègre à la fois des équipements physiques et logiciels, des infrastructures réseaux, des opérateurs humains…

Les agents disposent ainsi d'interfaces sur mesure, conformes à leurs usages et aux lois mexicaines.

Chaque appel enclenche une procédure entièrement modélisée par Thales et intégrée au cœur du système global de sécurité. Après un premier tri pour éliminer les fausses alertes, l'incident est transmis au C2 de secteur. Immédiatement, un agent est chargé de l'analyser en détail. Pour cela il peut s'appuyer sur les images disponibles autour de la position géographique de l'incident. Si certaines s'avèrent utiles, il ajoute en quelques clics les clips vidéos à la fiche de l'incident. Si une décision nécessite l'intervention d'un niveau hiérarchique supérieur, cette fiche qui concentre l'ensemble des informations disponibles, remonte très rapidement la chaîne de commandement. La prise de décision, éclairée également par la géolocalisation des agents de terrain, est ainsi optimisée aussi bien en pertinence qu'en rapidité. Une fois l'intervention réalisée, le rapport est ajouté à la fiche, l'incident est clôturé, archivé, prêt à servir dans le cadre d'une procédure judiciaire.

· Taux de criminalité : -56 %

· Vols de véhicules : -58 %

· Délai moyen d'intervention : passé de 12 mn à 2 mn 9 s

· Taux de cotisation d'assurance : -30%

(2016)

Dans un pays qui compte encore de nombreuses villes considérées comme dangereuses, Mexico City fait figure de modèle à suivre. Les chiffres le montrent : l’insécurité recule, les habitants ont retrouvé une certaine sérénité, les touristes reviennent, les entreprises et les emplois aussi. C'est cela une "smart city".