De nouvelles infrastructures exceptionnelles pour l’aéroport d’Oman

Pénétrer dans le nouvel aéroport flambant neuf de Mascate, c’est un peu comme entrer dans un palais. Avec son atrium imposant et ses structures contemporaines toutes d’acier et de verre, cet édifice emblématique mêle héritage omanais et design du XXIe siècle, dans un parfait équilibre qui inspire et rassure.

De grandes ambitions

Le pays espère que le nouveau hub soit parmi les 20 plus grands aéroports du monde d’ici 2020. Inauguré officiellement en novembre 2018, il est équipé pour gérer 40 vols par heure, avec 96 comptoirs d’enregistrement et 10 bornes d’enregistrement en libre-service. Et ce n’est qu’un début : actuellement, l’aéroport peut accueillir plus de 20 millions de passagers par an, chiffre qui devrait atteindre les 56 millions une fois achevées les dernières phases du chantier de construction.

Un terminal silencieux

La première chose que l’on remarque en circulant dans les vastes espaces carrelés du terminal, c’est l’absence de files d’attente. Avec 40 portes d’embarquement, des robots qui guident les passagers vers la bonne porte, les systèmes de dépose bagage automatique, les scanners de sécurité de haute technologie et les e-gates, tout est conçu pour permettre un écoulement rapide et efficace des flux de voyageurs. Offrir au passager une expérience simple et fluide a toutefois été une tâche complexe.

Au départ, l’aéroport de Mascate accueillait beaucoup moins de passagers et les opérations aéroportuaires reposaient sur un véritable patchwork de systèmes informatiques, de systèmes de sécurité et de réseaux de télécommunication. Or, du fait même de son échelle, le projet de terminal de 1,8 milliard de dollars lancé il y a près d’une décennie posait toute une série de nouveaux problèmes qui nécessitaient une approche plus unifiée.

Intégrateur de systèmes

En mars 2015, grâce aux nombreux succès enregistrés sur quelques-uns des programmes de sécurité aéroportuaire les plus ambitieux au monde, Thales a été choisi pour déployer une solution complète de systèmes aéroportuaires spécialisés et unifier la gestion des TI, des communications et de la sécurité dans l’ensemble du complexe aéroportuaire.

Le contrat accordé à Thales portait sur la mise en place d’un centre de contrôle principal de 70 personnes. Ce centre assure la gestion intégrée des ressources de l’aéroport, en particulier la prise en charge des passagers de porte à porte, la gestion des réseaux informatiques de l’aéroport, ainsi que le déploiement des systèmes de sécurité : vidéoprotection intelligente et contrôle d’accès, sécurité des réseaux et cybersécurité, systèmes informatiques et télécommunications (VoIP, Tetra et Wi-Fi). Les activités de l’aéroport international de Salalah, situé dans le sud du pays, sont également intégrées dans cette architecture globale. On a toutefois conservé des systèmes de sécurité critiques et de contrôle des frontières distincts pour chaque aéroport.

Formation des utilisateurs et essais opérationnels

Si les opérateurs omanais connaissaient déjà bien les systèmes qui ont été intégrés dans le nouveau centre de contrôle, une formation complémentaire était néanmoins nécessaire pour présenter aux utilisateurs les nombreuses fonctions et procédures nouvelles et leur expliquer la nouvelle approche unifiée de la gestion des opérations aéroportuaires. À mesure que les travaux avançaient, les ressortissants omanais, qui composaient environ un tiers de l’équipe projet de Thales, ont joué un rôle déterminant dans la maîtrise par les opérateurs locaux des outils et des principes de base de la nouvelle architecture.

Pendant les neuf mois qui ont précédé l’inauguration, l’équipe de projet a procédé avec les utilisateurs à des simulations pour tester la disponibilité opérationnelle, afin de s’assurer que les nouvelles procédures étaient à la fois réalisables et parfaitement comprises. Pendant cette période déterminante, Thales a travaillé directement avec les opérateurs pour effectuer les ajustements nécessaires et offrir aux diverses fonctions une expérience utilisateur de qualité. Le résultat final est un système de systèmes unifié qui, malgré une extraordinaire complexité, paraît aussi simple que prendre l’avion dans le nouveau terminal.

Un futur plus intelligent

Stratégiquement situé, l’aéroport international de Mascate a tout ce qu’il faut pour devenir l’un des principaux hubs du trafic du fret et des passagers entre l’Europe et l’Asie. C’est également une magnifique porte d’entrée dans le pays, avec des attraits exceptionnels pour le business comme pour le tourisme. Les ingénieurs systèmes de Thales et les opérateurs omanais qui coordonnent actuellement tous les aspects du nouveau complexe aéroportuaire sont fiers de faire partie de cette aventure extraordinaire.