La modernisation du métro de Londres avance à grands pas suite aux essais concluants effectués ce week-end

Ce week-end, les équipes de Transport for London (TfL) ont pour la première fois testé le fonctionnement et la maintenance du tout nouveau système de signalisation de Thales. Les résultats très concluants de ces essais vont permettre aux voyageurs de bénéficier, dès l’été prochain, des avantages de la nouvelle signalisation sur le premier tronçon des lignes Circle et Hammersmith & City.
  • Ce programme se traduira par des gains de capacité sur 40% du réseau
  • La toute nouvelle signalisation commencera à réguler le trafic dès cet été
  • Le centre de contrôle de toute dernière génération d’Hammersmith est désormais ouvert et opérationnel
Thales a déjà procédé à de nombreux tests avec l’aide de l’équipe projet de TfL, mais c’était la première fois ce week-end que le personnel opérationnel du métro utilisait le nouveau système, s’assurant ainsi de sa fiabilité lors de la mise en service qui aura lieu plus tard cette année. Six trains retirés du service ont ainsi circulé avec la nouvelle signalisation entre Hammersmith et Latimer Road, premier tronçon qui devrait être mis en service. Le programme, qui prévoit un déploiement progressif de la nouvelle signalisation, devrait transformer radicalement près de la moitié du réseau après son achèvement en 2023.
 
Améliorer la fiabilité, la capacité du réseau et l’information aux voyageurs
En améliorant considérablement la fiabilité et la capacité du réseau ainsi que l’information aux voyageurs sur les lignes Circle, District, Hammersmith & City et Metropolitan, ce programme de modernisation devrait à terme bénéficier à des centaines de milliers d’usagers quotidiens. Les lignes permettront un gain de capacité de 33 %, grâce à l’augmentation de la fréquence du service de 28 à 32 rames par heure dans la partie du réseau qui dessert le centre de Londres.
 
Le nouveau centre de contrôle des quatre lignes, situé à Hammersmith, est également achevé et opérationnel. Toutes les équipes de gestion et de maintenance des lignes y seront regroupées, pour un service plus intégré et plus fluide, et des informations aux voyageurs plus précises et plus actuelles. Il remplacera quelques-uns des équipements les plus anciens du réseau, notamment le poste d’aiguillage d’Edgware Road, qui date de 1926. Ce programme fera ainsi du plus métro du monde l’un des plus modernes !
 
Des essais concluants 
« Ce système de dernière génération va considérablement améliorer l’expérience des voyageurs qui empruntent ces lignes. Je me réjouis que le centre de contrôle d’Hammersmith soit opérationnel. Les essais concluants de la nouvelle signalisation sur la première partie du réseau sont un pas de plus pour faire bénéficier les voyageurs de réelles améliorations sur quelques-uns des tronçons les plus anciens du réseau de métro », se félicite Stuart Harvey, Directeur des grands projets pour TfL.
 
« Le succès des essais opérationnels effectués ce week-end permet de franchir un nouveau jalon majeur du programme 4LM qui vise à doter Londres d’un système de transport de classe mondiale. Il témoigne du niveau d’investissement et d’expertise de nos collaborateurs, ainsi que du réel travail d’équipe effectué avec TfL. La technologie Thales, qui a largement fait ses preuves, améliorera la fiabilité des déplacements sur quelques-uns des tronçons les plus anciens et les plus complexes du métro londonien », ajoute Shaun Jones, Directeur général adjoint en charge des Transports pour Thales au Royaume-Uni.
 
Le programme 4LM s’achèvera en 2023, quand les quatre lignes fonctionneront intégralement avec la nouvelle signalisation Thales. La fréquence du service augmentera progressivement à partir de 2021, une fois la modernisation du tronçon qui dessert le centre de Londres achevée. Ces lignes souterraines transportent plus de 1,3 million de voyageurs par jour. Des améliorations y sont déjà notables depuis la mise en service des nouvelles rames S-stock Bombardier d’un seul tenant, plus spacieuses, climatisées et dotées de portes plus larges.
 
D’autres projets, comme les nouveaux horaires des lignes Northern et Jubilee et l’ouverture de la ligne Elizabeth dans le courant de l’année, augmenteront la capacité des transports publics et contribueront ainsi à atteindre l’objectif fixé par le maire de Londres : que d’ici 2041, 80 % des trajets soient effectués en transports publics, en vélo ou à pied.
 
Notes aux rédacteurs
Le personnel du métro londonien a suivi de nombreuses formations, notamment sur simulateur, pour se familiariser avec le fonctionnement du nouveau système. Le week-end dernier a été la première occasion de mettre directement en pratique leurs nouvelles compétences sur le réseau.
Documents

Feel free to
download the files

Contact
Sonia Le Guével, Thales Relations Médias - Transport
+33 1 57 77 91 60