« Pour trouver la bonne solution, il faut être sûr de pointer le bon problème », explique Didier Boulet, l’un des animateurs de l’atelier Design Thinking organisé au Users Club. Des sessions menées en parallèle ont porté sur les fonctions futures de Sophie, le projet INCAS et les services qu’attendent les clients de Thales.

« Inspiration boards »

Pour débuter la session, les participants se sont vus présenter une série de posters – des « inspiration boards » en langage Design Thinking – auxquels ils devaient réagir. Certaines planches décrivaient les utilisations actuelles de Sophie, tandis que d’autres représentaient des scènes du quotidien, montrant des fonctions et des utilisations sans lien apparent avec notre gamme de solutions optroniques.

L’objectif était de situer Sophie par rapport à d’autres produits récurrents dans nos vies et d’imaginer de nouvelles applications et opportunités auxquelles personne n’avait encore songé.

Collecter les idées fortes

Les participants ont écrit leurs idées avant d’en discuter en petits groupes. Puis chacun de ces groupes a sélectionné une idée forte, qui semblait plus prometteuse ou plus originale que les autres, et s’en est inspiré pour produire son propre poster et le montrer aux différents groupes. En moins de quatre heures, les huit groupes avaient tous proposé une idée novatrice, susceptible de changer l’avenir des caméras thermiques portables ou des services correspondants.

À voir l’affluence de l’assistance le lendemain à la session de synthèse, les clients trouvaient manifestement cette approche innovante une excellente idée en soi. Et pour Thales, c’était là une occasion exceptionnelle d’avoir l’avis de clients et de s’assurer que nos concepteurs sont sur la même longueur d’onde que nos utilisateurs. Nous enrichissons ainsi notre expérience directement et comptons annoncer des fonctions et services inédits dès 2015.

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

David Kelley, ancien professeur à l’université Stanford et fondateur de la Stanford Design School puis du cabinet de consultants Ideo, a popularisé le Design Thinking comme méthode d’action créative. Le Design Thinking consiste à réfléchir aux problèmes autrement, tout en rendant l’innovation plus intéressante aux yeux des clients.

Sous l’impulsion d’une équipe de dirigeants visionnaires, Thales a fait de l’innovation axée sur les besoins des clients une partie intégrante de sa toute nouvelle approche de la conception de produits et services. Le Design Thinking s’inscrit désormais dans la démarche centrée sur l’humain qu’applique le Groupe pour résoudre les problèmes.

Traditionnellement, l’innovation se concentre plus sur la recherche de solutions que sur les problèmes. Or, avec le Design Thinking, le processus d’innovation commence réellement à la source. « Il s’agit avant tout de comprendre le problème et d’entrer en empathie avec l’utilisateur final du produit que nous développons », explique Barry Connor, directeur Innovation & Technologie pour les produits d’optronique – au sein du premier site Thales de ce type hors de France.

 

Pour découvrir comment nous présentons l’approche du Design Thinking à nos clients, lisez l’article « Faites place à la créativité » dans le dernier numéro d’Innovations, le magazine de Thales.