Vénus, Mars, Mercure, Titan, astéroïdes et comètes… Thales Alenia Space a toujours été un partenaire incontournable des plus fantastiques missions européennes à travers le Système Solaire.

 


A l’instar d’ExoMars, Thales Alenia Space a été le maître d’œuvre de Herschel et Planck, les plus grands observatoires spatiaux jamais développés en Europe, intégré et développé Corot, le chasseur d’exoplanètes français, et réalisé les 25 antennes paraboliques européennes du programme ALMA, au Chili. La co-entreprise franco-italienne a été toujours été au cœur d’immenses succès dans le domaine de la science et de l’exploration. Responsable en particulier de l’assemblage, de l’intégration et des tests effectués sur la sonde Rosetta, Thales Alenia Space a joué un rôle de premier rang dans la fameuse aventure Rosetta-Philae ainsi que dans la mission européenne Bepi Colombo, destinée à l’exploration de la planète Mercure. Cette année, la société a célébré les 10 ans de la mission Cassini-Huygens, qui avait exploré les couches atmosphériques de Titan, la plus mystérieuse lune de Saturne. La sonde de Huygens avait été réalisée sous la maîtrise d’œuvre de Thales Alenia Space. La compréhension de la matière noire, avec le programme Européen Euclid, sera le prochain challenge scientifique à relever par Thales Alenia Space.

 

ExoMars : 1er rendez-vous avec la Planète Rouge en 2016 !

 


Après Curiosity, Thales Alenia Space part à la conquête de Mars, avec la mission ExoMars dont la vocation est l'étude de l'environnement, de l’atmosphère et du sol martien. Un véritable « puits » d’exploration qui alimentera la recherche scientifique pendant de nombreuses années !

ExoMars est un programme en collaboration à parité égale entre l’ESA et l’Agence Spatiale Russe. Thales Alenia Space est maître d’œuvre des 2 missions : 2016 et 2020.

Dans le cadre de la mission 2016, Thales Alenia Space est responsable de la conception du module d’entrée et de descente ainsi que de la conception et de l’intégration du module orbital. Concernant la mission de 2020, la joint-venture franco-italienne est en charge du développement du système de Navigation et de Guidage pour les modules de l’orbiteur et de descente, de la conception du système du Rover martien ainsi que de la fabrication du laboratoire d’analyse, qui sera intégré à l’intérieur du Rover. Ce laboratoire est équipé d’un perforateur, capable de sonder le sol martien à 2 mètres de profondeur et d’y récupérer des échantillons.

Le lancement de la première mission a eu lieu en mars 2016.