Adif Alta Velocidad fait appel à Thales pour améliorer l’expérience voyageur sur 221 km du corridor ferroviaire méditerranéen

  • Adif Alta Velocidad choisit la technologie Thales, suite à un appel d’offre public, pour le déploiement de systèmes de signalisation et de télécommunications sur la ligne à grande vitesse et la ligne conventionnelle de l’axe La Encina-Xàtiva-Valence. Le projet couvre un tronçon de 105 km de la ligne à grande vitesse et 116 km de ligne conventionnelle.
  • Un corridor ferroviaire indépendant, représentant 55 % des marchandises transportées en Espagne, sera créé. Il permettra de séparer de façon autonome le trafic de marchandises, le trafic suburbain et le trafic régional, et ainsi d’optimiser les ressources qui facilitent les mouvements des usagers et du fret.
  • Le montant global du contrat s’élève à 291,5 millions d’euros.

Adif Alta Velocidad vient de confier à Thales et à CAF Signalling l’exécution d’un nouveau contrat dans le cadre de son programme d’amélioration des systèmes de sécurité, de signalisation et de télécommunications de la future ligne à grande vitesse. Cette ligne reliera Valence et Alicante, avec une correspondance pour Albacete et la possibilité d’une correspondance pour Murcie. Il s’agit là d’une amélioration substantielle des services ferroviaires dans les régions de Castille-La Manche, Valence et Murcie, avec des chemins de fer extrêmement performants.

Un corridor ferroviaire indépendant qui facilite les mouvements de trains

Une fois le contrat exécuté, il sera possible de gérer séparément et de façon indépendante le trafic ferroviaire, que ce soit celui du fret (ce corridor représente 55 % des marchandises transportées en Espagne), des grandes lignes ou des trains régionaux.

Quelques-unes des principales régions d’Espagne, en termes d’économie et de population, se trouvent sur la côte méditerranéenne. À lui seul, le corridor méditerranéen représente actuellement 46 % du PIB espagnol, avec 48 % de la production industrielle nationale et 60-65 % du trafic maritime (à l’exclusion des îles Canaries).

Les travaux d’amélioration concerneront à la fois la ligne à grande vitesse et la ligne classique. Ils devraient considérablement améliorer la sécurité et raccourcir les temps de trajet.

« Nous sommes fiers de contribuer, avec la technologie Thales, au renforcement de la compétitivité des infrastructures critiques de transport des personnes et des marchandises sur l’un des principaux réseaux ferroviaires d’Europe »

se félicite Jesus Sanchez Bargos, directeur Pays pour Thales en Espagne.

 

Sur la ligne à grande vitesse, les travaux consisteront à équiper un tronçon de 105 km de la technologie de sécurité ETCS niveau 2 et d’un système de protection automatique des trains. Sur la ligne conventionnelle, c’est la technologie ETCS niveau 1 qui sera déployée sur un tronçon de 116 km. Des systèmes d’enclenchement de pointe seront en outre installés sur la nouvelle ligne à grande vitesse pour sécuriser le contrôle du trafic. Enfin, Thales déploiera des réseaux de télécommunications pour les systèmes de signalisation et de protection des trains, ainsi que des systèmes de sécurité avec CCTV et contrôle d’accès pour les bâtiments techniques.

Thales et les chemins de fer espagnols

Après la mise en service commercial de la ligne Antequera-Grenade et l’octroi d’un contrat de maintenance sur 20 ans, Adif Alta Velocidad a renouvelé sa confiance à Thales en lui confiant ce contrat pour le corridor méditerranéen, où le trafic quotidien de voyageurs et de marchandises est particulièrement dense. Thales est actuellement chargé de la maintenance de plus de 2 400 km du réseau à grande vitesse espagnol.