Docklands Light Railway de Londres : la technologie de Thales facilite le transport de 122 millions d’usagers

  • Thales vient de signer deux nouveaux contrats dans le cadre du programme de remplacement de la flotte du DLR (Docklands Light Railway) de Londres, qui devrait améliorer la fréquence et la fiabilité des transports dans l’Est de Londres à compter de 2023.

Thales vient de signer deux nouveaux contrats de modernisation du DLR. Rendue nécessaire par les anticipations de hausse de la demande sur cette partie du réseau, cette modernisation améliorera la performance opérationnelle exceptionnelle du DLR, tout en préservant le taux de ponctualité de 99 % qui fait depuis toujours sa réputation. Les deux contrats courront jusqu’en septembre 2024.

Le premier contrat porte sur le déploiement et l’intégration des systèmes de contrôle embarqués sur la nouvelle flotte de 43 rames annoncée plus tôt dans l’année par Transport for London (TfL). Ce contrat est conclu directement avec le fabricant de matériel roulant Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles, S.A (CAF).

Le second contrat, signé avec TfL, porte sur la modernisation du système de signalisation du DLR, à savoir son remplacement par des sous-systèmes logiciels également adaptés aux nouvelles rames. Cette modernisation permettra aux voyageurs des quartiers Est de Londres de bénéficier d’une plus grande capacité de transport. Faire circuler plus de rames, c’est améliorer le niveau de service.

Le DLR fonctionne avec la technologie CBTC (Communications Based Train Control) SelTrac™ de Thales depuis 1994, date de son déploiement initial sur le tronçon Bank-Island Gardens. Depuis cette époque, Thales accompagne Transport for London dans l’expansion du DLR pour faire face à l’essor des quartiers Est de Londres.

« Thales est très heureux de poursuivre sa contribution au développement du DLR et se réjouit de son impact futur sur la qualité du service pour les usagers de l’est de Londres. Cela fait plus de 30 ans que Thales collabore avec l’équipe DLR, accompagnant l’allongement du cycle de vie des équipements et le fonctionnement des systèmes de signalisation anciens et nouveaux. »

– Andrew Bell, VP Signalisation ferroviaire urbaine, Thales UK

Outre sa collaboration au programme DLR, Thales participe à la modernisation du métro de Londres : le programme 4LM prévoit notamment la modernisation de la signalisation des lignes Circle, District, Metropolitan et Hammersmith & City, soit environ 40 % du réseau. Ces travaux de modernisation devraient augmenter de 33 % en moyenne la capacité de transport des voyageurs.