Thales ajuste à la baisse son objectif de croissance organique 2019 et confirme tous ses autres objectifs financiers à court et moyen terme

  • Chiffre d’affaires du 3ème trimestre en ligne avec le consensus des analystes : 4,2 Mds€, en hausse de 23,4% (+0,9% en variation organique[1])
  • Ajustement de l’objectif de croissance organique 2019 du chiffre d’affaires : croissance attendue de l’ordre de 1%
  • Confirmation des autres objectifs financiers 2019 (EBIT[2] et prises de commandes) et des objectifs financiers 2019-23 présentés à la journée investisseurs du 3 octobre

Thales (Euronext Paris : HO) publiera mardi 22 octobre à 7h00 ses prises de commandes et son chiffre d’affaires au 30 septembre 2019.

En application du règlement (UE) n°596/2014, qui prévoit que les émetteurs doivent rendre publiques dès que possible les informations privilégiées qui les concernent directement, le Groupe annonce aujourd’hui l’ajustement de son objectif de croissance organique 2019.

Thales anticipe à présent une croissance organique de son chiffre d’affaires de l’ordre de 1% sur l’année 2019[3]. Cet ajustement provient de 2 secteurs opérationnels : Aérospatial et Défense & Sécurité.

Dans le secteur Aérospatial, l’attentisme des opérateurs de satellites de télé­com­munications commerciaux s’est poursuivi au 3ème trimestre, se traduisant par des commandes plus faibles que prévues et qui ne contribueront donc que faiblement au chiffre d’affaires du 4ème trimestre. Sur l’ensemble de l’année 2019, le Groupe anticipe en conséquence une baisse de l’ordre de 13% du chiffre d’affaires de l’activité spatiale[4].

Pour autant, le Groupe est en phase finale sur 4 appels d’offre significatifs dont la conclusion est attendue dans les prochaines semaines, confirmant les perspectives de redressement progressif de ce marché.

 

A plus long-terme, la dynamique des marchés spatiaux reste solide, bénéficiant notamment de la croissance des budgets institutionnels, de l’importance croissante des systèmes spatiaux pour les applications militaires, et de la forte croissance des besoins de connectivité pour les marchés commerciaux.

Dans le secteur Défense & Sécurité, la croissance organique sur l’ensemble de l’année restera élevée, de l’ordre de 6 à 7%, mais devrait être moindre qu’anticipée, le Groupe étant confronté à quelques retards sur un nombre limité de projets, notamment liés à la montée en cadence plus lente que prévue de la production des véhicules militaires australiens Hawkei, et à des décalages de signatures de contrats par certains clients.

Sur la période 2019-2023, les perspectives de croissance dans ce secteur sont inchangées.

A 4 220 M€, le chiffre d’affaires du 3ème trimestre est en ligne avec le consensus des analystes financiers qui suivent habituellement l’activité et les résultats de Thales[5]. Le détail du chiffre d’affaires et le calcul de la croissance organique figurent en annexe, page 3.

L’accélération des initiatives de compétitivité permet au Groupe de maintenir inchangé son objectif d’EBIT pour l’année 2019 : Thales devrait afficher, sur la base du périmètre et des taux de change de septembre 2019, un EBIT compris entre 1 980 et 2 000 M€.

Le Groupe confirme également son objectif de prises de commandes sur l’année 2019, attendues légèrement supérieures à 18 Mds€.

                                                                                           *****

Ce communiqué contient une information privilégiée au sens de l’article 7 du règlement (UE) n°596/2014.

Il peut contenir des déclarations de nature prospective. Ces déclarations constituent soit des tendances, soit des objectifs et ne sauraient être considérées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Les résultats effectifs peuvent différer sensiblement des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, tels que notamment décrits dans le Document de Référence de la société, déposé auprès de l'Autorité des Marchés Financiers.

 

[1] Dans ce communiqué, « organique » signifie « à périmètre et taux de change constants ». Voir définition page 27 du document de référence 2018 et calcul sur 9 mois page 3

[2] Indicateur financier à caractère non strictement comptable, voir définition page 27 du document de
référence 2018

[3] Objectif précédent : « croissance organique dans le bas de la fourchette de 3% à 4% »

[4] Objectif précédent : « de l’ordre de -10% ». L’activité spatiale a généré un chiffre d’affaires de 2,45 Md€ en 2018

[5] Consensus de chiffre d’affaires du T3 2019 collecté entre le 10 et le 15 octobre : 4 235 M€. Voir https://www.thalesgroup.com/fr/investor/publications/releases-publications/consensus