Thales se renforce au Royaume-Uni avec deux nouveaux centres d'essais et de formation aux systèmes autonomes

Thales  poursuit son développement dans les technologies de systèmes autonomes aériens et maritimes et annonce ce jour un investissement dans deux nouveaux centres d'essais et de formation au Royaume-Uni. 

Thales Group - DSEI_2017_CP


Points clés

  • Deux nouveaux centres dédiés aux essais et à la formation des systèmes autonomes.
  • Investissement de 7 millions de livres sterling (8 millions d’euros) qui pérennise  environ 60 emplois localement et 500 emplois qualifiés sur tout le territoire britannique.
  • Ces deux centres auront un rôle clé dans la stratégie de Thales en matière de systèmes autonomes.
Suite aux essais concluants menés l’an dernier lors de l'exercice Unmanned Warrior de la Royal Navy, Thales  a décidé d’investir dans deux centres de formation basés au sud du Pays de Galles et au sud-est de l’Angleterre afin de développer et tester des systèmes  autonomes et sans pilote à des fins civiles et militaires.

Thales investira 7 millions de livres sterling (environ 8 millions d’euros) dans ces deux régions et pérennisera une soixantaine d’emplois localement. Cinq cent emplois sont directement concernés par développement de ces technologies, chez Thales et ses partenaires de la chaîne logistique.
 
Le nouveau site de Turnchapel Wharf à Plymouth sera le centre d’essais et de formation en matière d’autonomie navale. L’investissement de Thales sur cinq ans sécurise 20 emplois et conforte le Groupe dans son engagement régional. Ce site en bord de mer permettra l’accès à des zones d'essais pour élaborer des technologies autonomes de pointe et placera Thales au cœur de l'autonomie maritime du futur. Le site sera utilisé en premier lieu pour l'intégration maritime, les essais et l'évaluation du programme stratégique franco-britannique de lutte contre les mines marines (MMCM).
Investir dans ces centres, c’est permettre des essais, des évaluations et des  formations en toute sécurité sur des plateformes autonomes mais aussi favoriser les avancées en R&D et l’évolution de  la réglementation à des fins civiles et militaires. Ces sites joueront un rôle central dans le développement de l’expertise de Thales en matière d’autonomie.
Victor  Chavez, Président-directeur général de Thales au Royaume Uni.
Thales a également signé un contrat d'une durée de cinq ans avec West Wales Airport (WWA), l’aéroport à l’ouest du pays de Galles, pour accompagner le programme Watchkeeper pour l'armée de terre britannique et étendre les essais, le développement et la formation des systèmes d'aéronefs sans pilote.

Pour ce site, Thales a investi 6 millions de livres sterling sur deux ans,  sécurisant ainsi 40 emplois localement et dans tout le Royaume-Uni. Au cours des dix dernières années, 10 millions de livres ont déjà été investis dans l’aéroport et l’économie locale depuis que Thales et le ministère de la Défense y développent et testent le plus important programme d’aéronef sans pilote d’Europe, le drone Watchkeeper.

L'engagement de Thales envers ces sites s’appuie sur son positionnement de leader dans le domaine des systèmes autonomes et renforce la position de l'industrie britannique sur ce marché émergent.

Le Royaume-Uni ouvre la voie en matière de systèmes autonomes, qu’ils soient aériens ou maritimes. L’annonce de Thales, aujourd’hui, en est un parfait exemple et illustre pleinement comment l’innovation soutient l’emploi dans tout le pays.
Harriet Balwin, Ministère délégué aux marchés publics de la défense