Aller au contenu principal

Thales Alenia Space fournira les deux premiers modules pressurisés de la station spatiale Axiom

Extension de la présence humaine en orbite basse

  • Première infrastructure orbitale commerciale au monde et nouveau lieu d’accueil confortable pour les astronautes dans l’espace
  • Au service  des activités de recherche scientifique dans l’espace pour un monde plus durable sur Terre
  • Thales Alenia Space et l’armée de l’Air italienne ont ratifié un Mémorandum de Collaboration prévoyant de réaliser divers développements et tests en microgravité

Rome, le 15 juillet 2021 - Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), et la société Axiom Space basée à Houston, Texas (USA), ont signé le contrat final de développement de deux modules pressurisés clés de la station spatiale Axiom, première infrastructure orbitale commerciale au monde. Ces deux éléments, dont les lancements sont prévus en 2024 et 2025 respectivement, seront arrimés dans un premier temps à la Station spatiale internationale (ISS), afin de former l’embryon de la future station orbitale Axiom. La valeur du contrat est de 110 millions d’euros.

 

© Axiom Space

 

La station Axiom sera un pôle central de recherche, de fabrication et de commerce en orbite basse (LEO) au profit de l’humanité, augmentant ainsi le volume exploitable et habitable de l’ISS, arrimé au nœud de jonction Node 2 de l’ISS également fabriqué par Thales Alenia Space. Lorsque l’ISS sera officiellement mise hors service, les modules Axiom se détacheront pour devenir une station spatiale commerciale de prochaine génération en vol libre. Capable d’accueillir des astronautes aussi bien privés que professionnels et institutionnels, elle servira à la fois de lieu de séjour et de laboratoire pour mener des expériences en microgravité, des projets de fabrication dans l’espace et des tests critiques de support-vie pour l’exploration. Cette infrastructure constituera l’avant-poste d’une présence humaine permanente et fructueuse en orbite basse, idéale pour faire avancer le progrès à la fois sur Terre et dans l’espace. Les deux premiers modules qui seront lancés pourront accueillir jusqu’à 4 personnes chacun.

 

© Axiom Space

 

À cette occasion, Thales Alenia Space et l’armée de l’Air italienne ont ratifié un Mémorandum de Collaboration visant à promouvoir l’accès à l’orbite basse au profit des institutions, de la communauté scientifique, de l’industrie et des opérateurs commerciaux, ainsi que le développement d’une chaîne de recherche sur les enjeux stratégiques (en matière de médecine, matériaux, biogénétique, etc.). Cet accord prévoit également de soutenir le développement technologique et les activités d’évaluation & tests opérationnels en microgravité.

« Le contrat signé ce jour avec Axiom Space conforte le rôle de Thales Alenia Space comme acteur industriel majeur dans l’écosystème du New Space, tant pour les missions privées que publiques », a déclaré Massimo Claudio Comparini, Président-Directeur général adjoint et Directeur des activités Observation, Exploration et Navigation de Thales Alenia Space. « Après avoir développé plus de la moitié du volume habitable de l’ISS, nous pouvons légitimement affirmer que notre entreprise aura pris part à l’histoire des infrastructures orbitales dès leur origine. Aujourd’hui, grâce à cet héritage unique, nous participons à la création de l’avenir de la présence humaine en orbite basse. Nous repoussons par ailleurs les limites de l’exploration spatiale, notamment en jetant les bases de la station spatiale cislunaire Gateway et d’un écosystème à la surface de la Lune qui permettra à l’Humanité d’explorer Mars à l’horizon 2030. La quête de sens de l’homme dans l’espace devient réalité et nous sommes très fiers d’y contribuer. »
© Axiom Space

 

Fort de son expérience unique en matière de modules pressurisés pour l’ISS, Thales Alenia Space sera responsable de la conception, du développement, de l’assemblage et des tests de la structure primaire et du système de protection contre les micrométéorites et les débris spatiaux MDPS (Micrometeoroid & Debris Protection System) pour les  deux modules Axiom.

 

© Thales Alenia Space

 

Les opérations de soudage de la structure primaire du premier module débuteront en septembre 2021, en vue d’une fin d’assemblage en 2022. Axiom réceptionnera ces deux éléments dans ses installations de Houston en juillet 2023, afin de réaliser l’intégration, l’équipement des systèmes de base et la certification de vol avant l’expédition vers le site de lancement.

« Nous avons réuni autour d’Axiom les meilleurs experts de l’industrie spatiale pour concevoir et exploiter la première station orbitale commerciale au monde, et notre partenaire Thales Alenia Space occupe une place de choix dans ce projet », a déclaré Michael Suffredini, Président-Directeur général d’Axiom, anciennement directeur des programmes de l’ISS au sein de la NASA entre 2005 et 2015. « Ce contrat garantit que les structures primaires destinées à cette station orbitale de prochaine génération seront fabriquées dans les règles de l’art, afin de constituer l’âme du tout premier habitat spatial assemblé à Houston. »

 

Ce projet est actuellement au stade de la conception détaillée : les quatre cloisons étanches radiales du premier module ont été récemment développées dans les installations de Thales Alenia Space à Turin, en Italie. Ces cloisons fournissent la structure à laquelle seront fixés les mécanismes d’amarrage universel CBM (Common Berth Mechanisms) et les trappes. Ensemble, ces quatre cloisons équipées forment une section cylindrique dotée de quatre ports pour amarrer de futurs autres modules. Les protubérances cylindriques visibles sur la partie inférieure de la cloison étanche serviront d’unité de connexion pour les circuits d’alimentation, de données et de fluides d’un élément à l’autre, y compris entre les modules d’Axiom et l’ISS.

 

© Thales Alenia Space

 

A PROPOS DE THALES ALENIA SPACE
Combinant plus de quarante ans d’expérience et une diversité unique en termes d’expertise, de talents et de cultures, les architectes de Thales Alenia Space conçoivent et délivrent des solutions innovantes pour les télécommunications, la navigation, l’observation de la Terre et la gestion de l’environnement, l’exploration, les sciences et les infrastructures orbitales. Les institutions, gouvernements et entreprises comptent sur Thales Alenia Space afin de concevoir, réaliser et livrer des systèmes satellitaires : pour géolocaliser et connecter les personnes et les objets partout dans le monde ; observer notre Planète ; optimiser l'utilisation des ressources de la Terre et celles de notre Système solaire. Thales Alenia Space a la conviction que l’espace apporte une nouvelle dimension à l’humanité pour bâtir une vie meilleure et durable sur Terre. Société commune entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), Thales Alenia Space forme également la Space Alliance avec Telespazio pour proposer une offre complète de solutions incluant les services. Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d'affaires d’environ 1,850 milliard d’euros en 2020 et emploie environ 7700 personnes dans 10 pays, avec 17 sites en Europe et une implantation industrielle aux Etats-Unis. www.thalesaleniaspace.com

 

THALES ALENIA SPACE – CONTACTS PRESSE

Sandrine Bielecki    
Tel: +33 (0)4 92 92 70 94    
sandrine.bielecki@thalesaleniaspace.com

Tarik Lahlou                
Tel: +33 (0)6 87 95 89 56    
tarik.lahlou@thalesaleniaspace.com

Cinzia Marcanio    
Tél. : +39 (0)6 415 126 85    
cinzia.marcanio@thalesaleniaspace.com

Marija Kovac                  
Tel: +39 (0)6 415 129 91     
marija.kovac-somministrato@thalesaleniaspace.com