Mission ExoMars : Thales Alenia Space a testé les technologies clés d’atterrissage sur la planète rouge qui préparent la mission ExoMars 2020

Cannes, 21 octobre 2016 – Thales Alenia Space, co-entreprise entre Thales (67 %) et Leonardo-Finmecanica (33 %), annonce que dans le cadre de la mission ExoMars 2016 la sonde TGO (Trace Gaz Orbiter) a été mise en orbite nominalement autour de Mars. Le module de descente Schiaparelli a effectué son entrée et sa descente dans l’atmosphère martienne tel que prévu, le signal ayant été perdu seulement quelques secondes avant de se poser sur la surface de la planète rouge.
 
Au terme d’un long voyage spatial de presque 500 millions de km, le module de descente s’est séparé du module orbital le 16 octobre dernier pour entamer une phase balistique de descente qui a duré 3 jours pour atteindre la limite de l’atmosphère martienne, appelée point d’interface et situé à une altitude de 122 km,. Schiaparelli a alors entamé sa descente vers Mars à une vitesse d’environ 21000 km/h.
 
Concernant l’atterrisseur Schiaparelli, les différentes étapes des 6 minutes de descente dans l’atmosphérique martienne se sont pour l’essentiel bien déroulées, notamment la phase de décélération atmosphérique ainsi que le déploiement du parachutes et l’éjection du bouclier thermique. Il est confirmé également que les propulseurs se sont brièvement activés, mais ils se sont vraisemblablement éteints trop rapidement, à une altitude qui reste à déterminer. Ces informations sont le résultat des premières analyses effectuées grâce aux données enregistrées et transmises par l’orbiteur TGO lors de la descente de Schiaparelli.

Pendant ce temps, l’orbiteur s’est inséré sur une orbite elliptique de 4 jours et de 7,4° autour de Mars, orbite qu’il conservera jusqu’au 4 janvier 2017, date à laquelle l’inclinaison sera augmentée à 74° et la révolution réduite à 1 jour.. C’est à partir de mars 2017 qu’il entamera la phase de circularisation progressive de son orbite par aérofreinage, c’est à dire en se servant de ses panneaux solaires pour freiner sur l’atmosphère martienne.
 
L’objectif de la mission de l’orbiteur d’ExoMars est d’analyser les traces de gaz dans l’atmosphère afin de déterminer leur concentration et leur distribution, le méthane étant considéré comme particulièrement intéressant. Si du méthane est détecté, les scientifiques devront déterminer s’il est d’origine biologique ou géologique.
 
« Même si nous sommes toujours dans l’attente des résultats finaux de l’analyse des données, nous sommes fiers d’avoir mis notre savoir-faire au service de l’Europe pour tester les technologies clés nécessaires à l’atterrissage sur la planète rouge a déclaré Jean Loïc Galle, Président Directeur Général de Thales Alenia Space . « Nous sommes à la première étape cruciale d’un programme international extraordinaire, fruit de la coopération entre les agences et l’industrie », ajoute-t-il. « Nous avons une sonde qui tourne autour de Mars, c’est un élément essentiel pour la réussite de la mission ExoMars 2020 destinée à poser un rover sur Mars ».
 
La mission ExoMars 2016 est composée d’un module orbital, le TGO (Trace Gas Orbiter), qui embarque des instruments scientifiques et une caméra et qui a été fabriqué et intégré sur le site de Cannes de Thales Alenia Space ainsi que d’un module de descente, l’EDM (Entry descent landing Demonstrator Module) avec à son bord des instruments scientifiques, une station météo, un rétroréflecteur laser et une caméra, qui a été fabriqué sur le site de Turin.
 
Leoardo-Finmeccanica a également contribué au programme ExoMars en fournissant des générateurs solaires et les senseurs stellaires du module orbital et l’optronique au cœur de l’instrument d’observation CASSIS.

 
 A propos de Thales Alenia Space :

Depuis plus de quarante ans, Thales Alenia Space conçoit, intègre, teste, exploite et livre des systèmes spatiaux innovants pour répondre aux besoins en terme de télécommunications, de navigation, d’observation de la Terre et de gestion de l’environnement, d’exploration, de science et d’infrastructures orbitales. Société commune entre Thales (67 %) et Leonardo-Finmeccanica (33 %), Thales Alenia Space forme la Space Alliance avec Telespazio pour proposer une offre complète de solutions incluant les services. Forte d’une expertise unique en matière de missions duales, de constellations, de charges utiles flexibles haut débit, d'altimétrie, de météorologie ou d'observation optique et radar haute résolution, et d’exploration spatiale, Thales Alenia Space a su à la fois capitaliser sur son héritage et mettre l’innovation au cœur de sa stratégie.  Avec la mise sur le marché de nouveaux produits et l’extension de son empreinte géographique, Thales Alenia Space est aujourd’hui l’acteur incontournable d’une aventure spatiale et humaine en constante évolution. Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 2.1 milliards d’euros en 2015  et emploie 7500 personnes dans 9 pays. www.thalesaleniaspace.com
 

Contacts presse Thales Alenia Space :

Sandrine Bielecki    
Tel: +33 (0)4 92 92 70 94    
sandrine.bielecki@thalesaleniaspace.com

Chrystelle Dugimont    
Tel: +33 (0)4 92 92 74 06    
chrystelle.dugimont@thalesaleniaspace.com


© Thales Alenia Space/Master Image Programmes
 
Documents

Feel free to
download the files

Contact
Sandrine Bielecki
+33 (0)4 92 92 70 94
See the list of our contacts