Aller au contenu principal
Engagé pour la protection de l'environnement

Comprendre les phénomènes climatiques

Thales Alenia Space, coentreprise entre Thales (67%) et Leonardo (33%), est un acteur majeur en matière d’observation de la Terre, contribuant ainsi à une meilleure compréhension du changement climatique et à la surveillance de l’environnement.

Depuis plus de 40 ans, nos ingénieurs offrent aux instances gouvernementales, scientifiques et institutionnelles leur expertise éclairée et les solutions nécessaires à la veille environnementale, l’océanographie et la météorologie.

Les institutions, gouvernements et entreprises comptent sur Thales Alenia Space afin de concevoir, réaliser et livrer des systèmes satellitaires : pour géolocaliser et connecter les personnes et les objets partout dans le monde; pour observer notre Planète; pour optimiser l'utilisation des ressources de la Terre ainsi que celles de notre Système Solaire. Thales Alenia Space a la conviction que l’espace apporte une nouvelle dimension à l’humanité pour bâtir une vie meilleure et durable sur Terre. Cette conviction est illustrée par sa vision : Space for Life.
 

Que peut-on
suivre depuis
l'espace ?

  • la pollution et le suivi des déplacements de pollution ; 
  • les feux de forêt ; 
  • l’érosion des plages ; 
  • la déforestation ; 
  • l’exploitation illicite de mines/de ressources naturelles ; 
  • la sécurité du transport maritime ;
  • la surveillance des catastrophes naturelles ;
  • disposer de prévisions météorologiques ;
  • les océans.

Vue de l'espace

Certains satellites d’Observation de la Terre sont destinés à la surveillance de l’environnement. Jour après jour, leurs instruments, optiques ou radars, « veillent au grain » depuis leur position orbitale, l’objectif bienveillant rivé sur la Planète. Les images récoltées fournissent des informations précieuses à la communauté scientifique, ainsi qu’aux premiers organismes/autorités d’intervention dans le cadre de catastrophes naturelles. En bénéficiant de données réactualisées sur le climat et l'état de santé de notre planète, ils peuvent ainsi se préparer lorsque les éléments se déchainent, comprendre l'impact du changement climatique, concevoir des plans afin d’optimiser l'utilisation des ressources naturelles et protéger les populations à risque… 

Partenaire de référence des agences mondiales (ESA, Eumetsat, CNES, ASI, NASA, etc.) dans le domaine de l’observation de la Terre, Thales contribue à une grande majorité des missions européennes relatives au climat.

Les images récoltées par ces différents moyens d’observation fournissent des informations précieuses à la communauté scientifique, ainsi qu’aux organismes et autorités d’intervention dans le cadre de catastrophes naturelles.

Les Sentinel(s) de l’espace

Les familles de satellites Sentinel, développées pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) dans le cadre du programme Copernicus de la Commission Européenne, représentent une composante essentielle en matière de veille environnementale en Europe. 

  • Sentinel-1 assure la continuité des données radar des satellites ERS et Envisat.
  • Sentinel-2 et -3 sont dédiés à la surveillance des terres et des océans. 
  • Les instruments de Sentinel-4 et -5 sont destinés à des missions de météorologie et de climatologie.
  • Sentinel-6 assure la continuité opérationnelle des missions altimétriques de Jason. 

Thales Alenia Space est maître d’œuvre des familles de satellites Sentinel-1 et -3 (4 satellites par mission), responsable du segment sol Image de Sentinel-2, a contribué au spectromètre imageur de Sentinel-5P et fournira l’altimètre radar Poseidon-4 de la mission Sentinel-6.

Copernicus, le programme européen de surveillance de l’environnement

En 2020, Thales Alenia Space a été sélectionné par l’ESA pour 5 des 6 missions de la nouvelle phase de Copernicus, le programme phare d’observation de la Terre par satellite de la Commission européenne et de l’ESA.

Thales Alenia Space est maître d’œuvre des missions :

  • CHIME : imagerie hyperspectrale pour l’agriculture, la sécurité alimentaire, l’état des sols, la biodiversité… 
  • CIMR : imagerie passive micro ondes pour mesurer la température de la surface des océans et de nombreux paramètres maritimes
  • Rose-L : mission radar en bande L surveillant l’humidité des sols et l’épaisseur des glaces polaires.

Thales Alenia Space est par ailleurs responsable de la réalisation des charges utiles pour les satellites CO2M (surveillance des émissions du CO2) et de l’altimètre des satellites CRISTAL (topographie des glaces et des neiges polaires).

Ces nouveaux satellites mesureront le dioxyde de carbone atmosphérique produit par l'activité humaine, surveilleront l’épaisseur de la banquise et de la neige la recouvrant, fourniront de nouveaux services optimisés de gestion durable de l’agriculture et de la biodiversité, observeront le comportement des océans, et soutiendront l’agriculture de précision et la sécurité alimentaire.


À la pointe de la météorologie géostationnaire en Europe

Depuis plus de 45 ans, les météorologues font appel aux données des satellites Meteosat pour établir leurs prévisions météorologiques. Les satellites Meteosat fournissent un flux continu de données pour garantir que les prévisions soient aussi précises que possible.

Avec les satellites Meteosat de Troisième Génération (MTG), les images seront réactualisées toutes les toutes les 10 minutes.

Les satellites Meteosat seconde génération (MSG) couvrent l’Europe, l’Atlantique Nord et l’Afrique, et fournissent des images réactualisées toutes les 15 minutes, contre 30 pour la première génération. Les MSG offrent aux météorologues des images de meilleure qualité grâce à l’augmentation significative du nombre de voies d’observation, ainsi qu’à de meilleures performances radiométriques combinées à des cycles de revisite plus courts. 

Ils peuvent ainsi détecter et surveiller des phénomènes inopinés comme les tempêtes, qui peuvent avoir des conséquences désastreuses et fragiliser de nombreux secteurs d’activités comme l’agriculture, la pêche et le transport, notamment maritime. 

Avec les satellites Meteosat troisième génération (MTG), les images seront rafraîchies toutes les 10 minutes, ce qui rendra les prévisions météorologiques encore plus fiables. Certains satellites MTG emporteront également des sondeurs atmosphériques. Tous les satellites de météorologie européens ont été réalisés sous la maîtrise d’œuvre de Thales Alenia Space. 


Un savoir-faire mondialement reconnu en altimétrie

 Thales Alenia Space est un leader mondial en matière l’altimétrie spatiale, une technique permettant d’étudier la hauteur de la surface de la mer, l’épaisseur de la glace de mer et le niveau des lacs et des rivières, ainsi que la topographie des terres, des calottes glaciaires et des fonds marins.

Notre entreprise a fourni de nombreux instruments dédiés aux missions d’océanographie, comme les altimètres Poséidon des satellites Topex-Poséidon et Jason 1, 2 et 3 du Centre national d’études spatiales (CNES). Nous avons également fourni AltiKa, l’altimètre en bande Ka du satellite d’océanographie franco-indien SARAL, ou encore l’altimètre interférométrique à synthèse d’ouverture SIRAL 2 de très haute résolution pour le satellite Cryosat-2 de l’ESA, capable de mesurer les variations d’épaisseur de la glace de mer et le bilan de masse des glaces continentales avec une précision sans précédent. D’autres exemples incluent les instruments multispectraux optiques « couleur de l’eau » MERIS (d’Envisat) et OLCI (de Sentinel-3), l’altimètre SWIM du satellite CFOSat du CNES, qui mesure les spectres des vagues, et les altimètres SADKO équipant les satellites russes GEO-IK.

Thales Alenia Space a par ailleurs contribué à certaines des missions scientifiques les plus emblématiques de l’ESA : le spectromètre imageur de moyenne résolution MERIS d’Envisat, qui a révélé les secrets et les couleurs des océans ; GOCE (Gravity field and steady-state Ocean Circulation Explorer), qui a fourni une cartographie détaillée du champ gravitationnel de la Terre ; et SMOS, qui a analysé l’humidité des sols et la salinité des océans. Nos équipes développent actuellement le satellite d’océanographie SWOT pour le CNES et la NASA.


L'avenir de l'océanographie : le programme SWOT

Thales Alenia Space s’est vu confier en janvier 2015 la réalisation du nouveau satellite océanographique  SWOT (Surface Water & Ocean Oceanography) pour le compte des agences spatiales française (CNES) et américaine (NASA).

Le satellite franco-américain fournira des mesures permettant de restituer la hauteur de la surface des océans et des vagues avec une résolution améliorée par rapport à Jason. Ces mesures permettront d’analyser et de comprendre les effets de la circulation côtière sur la vie marine, les écosystèmes, la qualité de l'eau, les transferts d’énergie. Il en résultera une meilleure modélisation du couplage océan/atmosphère.

La mission d’hydrologie évaluera, quant à elle, les évolutions du stockage d'eau des zones humides, lacs et réservoirs, ainsi que la débitmétrie des fleuves, au niveau des surfaces continentales.
 


Des solutions spatiales pour la Terre

Agriculture

EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay System),  permet aux exploitants d’économiser du carburant en évitant de repasser plusieurs fois sur les mêmes parcelles cultivées, et de réduire l’usage de pesticides et d’engrais grâce à une application plus ciblée.

L’agriculture a été l’un des premiers secteurs industriels à adopter la technologie satellitaire.
Aujourd’hui, plus de 90% des tracteurs de toute l’Union européenne bénéficient du service EGNOS 

Navigation par satellite

Galileo contribue également à réduire l’impact environnemental du transport routier de fret et de passagers. La navigation par satellite facilite en effet la vie des conducteurs et diminue l’engorgement des réseaux, et donc l’empreinte carbone. De même, les applications de covoiturage et autres solutions de mobilité durable reposent toutes sur la géolocalisation de précision. 

Les services européens de navigation globale par satellite (GNSS), en particulier EGNOS, contribuent à rendre les voyages aériens plus écologiques et accessibles. Les procédures aéroportuaires basées sur EGNOS se traduisent par une baisse du nombre d’atterrissages interrompus, et donc par des économies de carburant pour les compagnies aériennes et une réduction des émissions de carbone. Thales Alenia Space jouera un rôle de tout premier plan dans le système Galileo Seconde Génération, en augmentant les performances et la cybersécurité de la constellation. A l’avant-garde de la navigation par satellite en Europe, Thales Alenia Space est maitre d’œuvre du système EGNOS actuellement en opération et fournit notamment le segment sol de mission Galileo. La société réalisera 6 nouveaux satellites destinés à Galileo Seconde Génération.

Thales Alenia Space est à l’avant-garde de la navigation par satellite en Europe à travers les programmes tels EGNOS et Galileo.


Quelle est la prochaine étape ?

L’ESA et la Commission européenne ont sélectionné Thales Alenia Space pour fabriquer six nouveaux satellites dotés de technologies innovantes telles que des antennes configurables numériquement, des liaisons inter-satellites et des systèmes propulsifs 100 % électriques. Ces satellites amélioreront la précision de Galileo, ainsi que la robustesse et la résilience de son signal - des critères essentiels pour renforcer l’utilisation de ce système au profit d’applications de défense et de sécurité.

Patrice Caine, CEO of Thales
A quoi bon parcourir l'univers ?

A quoi bon parcourir l’univers quand notre propre planète est en danger ? Un groupe de chercheurs a récemment posé cette question à l’astronaute Thomas Pesquet. Et c’est vrai : après un demi-siècle de conquête spatiale, le moment est venu de faire la preuve que notre enthousiasme prométhéen pour les étoiles peut aussi contribuer à un avenir plus durable sur Terre. Or, en prenant un peu de recul et en considérant toutes ses externalités positives, je vois dans l’exploration spatiale un atout majeur pour la transition écologique.

Patrice Caine

Président-directeur général


A lire également